CFDRM >Livres de la bibliothèque du CFDRM Livres de la bibliothèque > Dictionnaire des termes anatomiques

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Le dictionnaire interne d'anatomie du CFDRM

L'objectif de ce dictionnaire du CFDRM est de rassembler sur une même page toutes les entrées concernant l'anatomie mentionnées sur le site. Nous tentons à chaque fois de constituer le lien qu'il entretient avec le massage et de renvoyer vers l'ouvrage qui le nomme.
Les symboles : Ce petit drapeau Terme en lien direct avec le massage. permet de repérer visuellement les mots en lien direct avec le massage, la flèche bleu Information ouverte dans une nouvelle page indique la même proximité mais s'ouvrant vers un autre site, le gris est une information générale, le carré fléché s'ouvre sur un ouvrage en ligne et cet icône Image renvoie vers une photo.

Dico internes

Les dictionnaires internes Noms propres

Les dictionnaires internes Noms communs

Les dictionnaires internes Dico de Latin

Les dictionnaires internes Dico de Grec

Les dictionnaires internes Botanique

Les dictionnaires internes Dico d'anatomie

Les dictionnaires internes Dico des pathologies

Les dictionnaires internes Dico des Masseurs

Centre de recherche sur les massages

 

Lettre A

Abduction. Ramener un membre vers l'extérieur frontal du corps c'est-à-dire vers l'avant ou l'arrière du type bras d'équerre avec le corps.

Acromion, terme issu du Grec : akros : extrémité et ômos : épaule. C'est un os venant en prolongation de la clavicule. Dans l'édition de 1741 de Nicolas Andry à la page 6 de son Orthopédie de 1741 TDM Fiche technique tome1, l'acromion est présenté comme étant le bout du nez également appelé Globe du nez. En fait, l'anatomie comme l'orthographe d'ailleurs n'est pas encore parfaitement fixée et les auteurs emploient des noms parfois complètement inusités des parties du corps aujourd'hui nommée de façon différente.

Abdomen, L'abdomen est la partie inférieure du tronc. Sa limite supérieure est le diaphragme et sa limite inférieure est le petit bassin. Il contient presque tout l'ensemble de l'appareil digestif : le foie, la rate, l'estomac, les intestins, les reins (pour les organes les plus volumineux) et une partie de l'appareil génito-urinaire. Plus communément, l'abdomen est appelé le ventre. Le massage est particulièrement indiqué sur cette zone, avec les doigts, la main, le poings voir (Krammgriff), la palette etc...
Livre afférent : Le Massage thérapeutique de l'abdomen, sa technique, ses indications, par Léon Salignat Ed. J.-B. Baillère et fils de 1901 TDM Fiche technique
Du massage ou manipulation appliqué à la thérapeutique et à l'hygiène, par Jules Gautier de 1880, TDM Fiche technique p.16, "Chacun sait bien que des malades trouvent un soulagement considérable à poser leurs propres mains sur le front, sur la nuque, au creux de l'estomac, sur la poitrine ou sur l'abdomen. p. 14"
Frontal, mouvement qui sépare l'avant de l'arrière. Voir mouvement sagittal et horizontal. 

Adducteur muscle qui tend à rapprocher le segment mobile vers le corps. Adducteur du pouce ou de la cuisse.
Adduction, L'adduction, est un mouvement qui rapproche un membre - le bras ou la jambe - du plan sagittal du corps.

Aine, plis que forment la jonction des cuisses avec le tronc de chaque côté du sexe. Pli Inguinal. Le massage de l'aine fait partie du massage français.

Aisselle, cavité située sous l'épaule, à la jonction du bras et du tronc. On parle aussi de pli axillaire particulièrement riche en glandes de sécrétion (notamment de phéromones) dont la pilosité permet la dissémination. Chez l'homme, la bipédie a eu pour effet de refermer la zone axillaire sous le bras à l'instar des organes odoriférants ayant pour conséquence l'affaiblissement de notre odorat au profit du visuel. L'aisselle est une zone intermédiaire ayant toute sa place en massage français.

Amyotrophie diminution de la masse d'un muscle notamment en cas d'alitement prolongé.

Anatomie : étude mécanique du vivant. Voir réalité anatomique. L'anatomie est au massage ce que la couleur est à la peinture (A. Cabello).
Anatomie dans l'antiquité, nous savons par exemple que les anciens confondaient selon les auteurs les veines et les artères, les muscles et les chairs, le nerfs et les tendons.

Angiologie, étudie les formations anatomiques – vaisseaux et organes creux – dans lesquelles circulent deux liquides biologiques : le sang et la lymphe.
Anatomie de l’homme, ou Description et figures lithographiées de toutes les parties du corps humain (1821 et 1831) par Jules Germain Cloquet (1790-1883) et Charles Philibert de Lasteyrie (1759-1849) TDM Fiche technique. L’ouvrage compte plusieurs volumes de texte et de planches. Édité en 1828, son tome IV traite « Des organes de la circulation et de la respiration ».

Annulaire, quatrième doigt de la main de l'homme et des grands singes, situé entre le majeur et l'auriculaire. Dans l'édition de 1741 de son l'Orthopédie de 1741 Fiche technique Nicolas Andry rappelle justement page 26 que les "Anatomistes Egyptiens, qui s'imaginoient qu'il y avoit à la main gauche, un petit nerf, qui, de ce doigt, alloit aboutir au cœur ; ensorte qu'il étoit à propos, felon eux, de distinguer ce doigt par un anneau...". En fait il s'agissait d'une veine, la Vena Amoris "Veine de l'Amour" qui n'a malheureusement pas d'existence anatomique mais cela lui valu d'être désigné comme porteur de l'anneau nuptial qui lui vaut son nom d'annulaire (le doigt de l'anneau). Andry rapporte également page 27 que selon les métaux des anneaux que l'on portait on prêtait à ceux-ci de soigner.
Dally, parle dans sa Cinésiologie Paris, 1857 TDM Fiche technique page 809 des Saturnales 7, de Macrobe, dans lequel il parlerait de "curieuses traditions égyptiennes et étrusques sur la symbolique des doigts, et particulièrement de l'annulaire."

Anti-main, synonyme donné au pouce selon Galien comme le rappelle Dally dans sa Cinésiologie Ed. Librairie Centrale des Sciences, de 1857 TDM Fiche technique p. 808 .

Antilobe, par opposition au prolobe que Nicolas Andry à la page 9 de son Orthopédie de 1741 TDM Fiche technique présente comme étant la partie inférieure du lobe de l'oreille.

Antitragus, Image petite bosse qui fait face au lobe de l'oreille. Il fait face à une autre proéminence, le Tragus.

Anthélix, Image Partie du pavillon de l’oreille située entre l'hélix formant le grand bord replié de l’oreille externe et la conque, coupelle au fond de laquelle se trouve le conduit auditif.

Anus, orifice naturel fermant le Rectum situé entre les fesses ou sillon interfessier permettant l'évacuation des déchets organiques. Il comporte un fort pouvoir d'attraction dans l'amour. L'anus dispose d'un massage spécifique en massage français. Dans la sexualité le massage de l'anus avec la langue se nomme l'anulingus ou feuilles de rose.
En
massage français, l'anus forme avec le sexe une courbe nommée Hémicycle intercrural ou arche inter-axes et dans sa conjonction axiale, par exemple anus-périnée ou anus-sexe on peut aussi parler d'arc biaxial afin d'éviter l'expression erronée de "zone intime".
Dossier :
Massage anal. Synonyme : fondements, sphincter.
Texte afférent : Hygiène anale défectueuse 11/2008.
Anal, relatif à l'anus.

Apophyse, Information ouverte dans une nouvelle page n. f. du grec apo : hors de et phusis : croissance. C'est la partie saillante d'un os correspondant à une protubérance (sorte de petite bosse) servant soit à un muscle ou un ligament de s'y accrocher, soit elle constitue une articulation.

Apoptose, Information ouverte dans une nouvelle page (ou mort cellulaire programmée) le processus par lequel des cellules déclenchent leur auto-destruction en réponse à un signal. C'est l'une des voies possibles de la mort cellulaire, qui est physiologique, génétiquement programmée, nécessaire à la survie des organismes multicellulaires. Elle est en équilibre constant avec la prolifération cellulaire. Contrairement à la nécrose, elle ne provoque pas d'inflammation : les membranes plasmiques ne sont pas détruites, du moins dans un premier temps, et la cellule émet des signaux (en particulier, elle expose sur le feuillet externe de sa membrane plasmique de la phosphatidylsérine, un phospholipide normalement constitutif de son feuillet interne) qui permettront sa phagocytose par des globules blancs, notamment des macrophages.

Arc de Cupidon, petite marque convexe entre le nez et la lèvre.

Aréole, n. f. mot dérivé du mot latin signifiant auréole. Il s'agit du disque pigmenté au centre duquel se tient le téton pour former le mamelon des hommes comme des femmes. Sa couleur change dès le début de la grossesse et ne retrouve jamais plus sa couleur d'origine pour foncer de plus en plus avec l'âge. Il était aussi anciennement nommé Rayon. Estradère, dans sa thèse, Du massage de 1863 TDM Fiche technique page 103 l'évoque dans le massage du sein. Voir dossier : Massage des seins.

Artère, Information ouverte dans une nouvelle page vaisseau qui conduit le sang oxygéné (à l'exception des artères pulmonaires) du coeur aux autres tissus de l'organisme lorsque les veines ramènent le sang. Elles passent généralement profondément dans le corps et contiennent 15% de la quantité totale du sang. La pression sanguine y est plus élevée que dans les veines.
– Dans Oeuvres complètes d'Hippocrate par Émile Littré Ed. Baillière 1839-1861 en 10 volumes TDM Fiche techniquet.1er, p. 203/204 il est fait mention de la distinction entre les veines et les artères, dans le Traité des Articulations d'Hippocrate, expliquant que cela existait déjà à l'époque de Dioclès en ajoutant que pour Aristote qui en aussi d'une très jolie façon en l'associant à la peau pense qu'elles servent à la circulation de l'air. Idem p. 205 avec Diogène D'apollonie. (Cette idée provenait du fait qu'à la mort d'une personne, le sang se retire des artères.) Pourtant, nous lisons page 206 Euryphon les considère pleines de sang quand les hippocratiques les croie pleines d'air... Les bronches sont tantôt appelées artères, tantôt veines. Praxagore les appelle veines épaisses. Littré explique p. 215 que les anciens ne se trompaient pas de beaucoup puisque le sang est fondé à oxygéner les cellules ! La question était est-ce qu'à l'époque d'Hippocrate on connaissait les artères ce que Littré s'emploie à confirmer en citant entre autre Euryphon qui lui est antérieur. Il fait le même travail au sujet des muscles et il en reparle pp. 335/336.

Articulation, jointures entre deux organes qui se rejoignent pour permettre une certaine mobilité.
En Afrique, chez de nombreuses tribus d'Afrique comme les Moba du nord Togo, les Bamana ou les Dogon du Mali, chez les Daza du Niger, les articulations des morts sont massées afin qu'ils arrivent dans les meilleurs conditions possibles devant la divinité qui les traitera d'autant plus précautionneusement que la famille les a entouré.

Atrabile, ancien terme de médecine qui désignée la mélancolie ou la bile noire, que l'on pensait être un liquide froid et sec provenant de la rate (contrairement à la pituite, froide et humide). Ce fluide présumé issu de la médecine antique était la cause de la mélancolie et de l'hypocondrie formant ainsi le Système des humeurs. Voir atrabilaire. L'atrabile est une des quatre humeurs de la médecine hippocratique (le Sang, le Flegme ou aussi pituite, la Bile jaune et la Bile noire ou atrabile).

Auriculaire, cinquième doigt de la main des homme et des grands singes. Le terme auriculaire lui vient de sa capacité à s'introduire dans le conduit auditif de l'oreille. On l'appelle également le petit doigt parce que c'est le plus petit des cinq doigts de la main. Le doigt qui le précède est l'annulaire.

Axillaire, voir dictionnaire des noms communs.

B

Lettre B

Balano, En grec ancien bálanos, gland, (en rapport avec le gland de la verge), balanite (inflammation du gland). Le terme de balanite définit une inflammation du seul le gland lorsqu'il est enflammé (dans le cas d'une circoncision) et de balanoposthite quand gland et prépuce sont touchés. (posthite).
 

Bas-ventre, région de l'hypogastre comprise entre le nombril et la base du pénis, voir intégrer le sexe dans son ensemble.
Le bas-ventre fait l'objet de
massages divers comme nous le montre cette gravure ci-contre, Fig. 198. : L'auto massage du bas-ventre avec les deux mains.

 

Biceps, brachial Information ouverte dans une nouvelle page muscle de la portion brachiale du membre supérieur. Il se divise en deux et est innervé par le nerf musculocutané, il a essentiellement un rôle de supination et de flexion du coude.
fémoral Information ouverte dans une nouvelle page (cuisse),

Bile, Information ouverte dans une nouvelle page fluide corporel jaune-verdâtre, basique (pH compris entre 7,6 et 8,6) qui favorise la digestion, plus spécifiquement celle des graisses. Elle est produite en continu par le foie à raison de 500 à 1000 ml par jour et est stockée dans la vésicule biliaire. Elle était considérée dans l'antiquité et pendant tout le moyen-âge comme un des éléments majeur du Système humoral, elle pouvait être jaune ou noire/atrabile.
Bile noire, couleur que l'on prêtait à la bile provoqué par des maladies, voir atrabile. Platon et Aristophane parlent de bile noire.
Bile jaune,

Bouche, Information ouverte dans une nouvelle page n. f. (encore dénommée cavité buccale ou cavité orale).

Bourse, n. f. pluriel et populaire de scrotum. Dans la symbolique, les bourses, "nom féminin", sont les seins des hommes, l'élément passif du sexe masculin dont l'effigie est incontestablement le phallus. Sac tégumentaire contenant les testicules.

Ci-contre nous avons une gravure de Technique du massage, par le Prof. J. Isidor Zabludowski Ed. G. Steinheil de 1904 TDM Fiche technique p 118, fig 22 illustrant un massage des bourses désigné comme tel.

Bras,
Voit
Umbratile.

Buccule, n. f. masse de tissu adipeux qui se forme sous le maxillaire inférieur et devant la trachée supérieure. Elle forme ce que l'on appelle couramment un "double menton".

C 

Lettre C

Caecum, après l'anus se trouve le rectum duquel part en haut à gauche le colon également appelé gros intestin, il se déroule, passe sous les deux fausses côtes et redescend à droite pour former un segment de l'intestin qu'on appelle caecum en forme de syphon. De là deux voies se présentent, l'appendice, sorte de canal sans issu, qui, lorsqu'il s'enflamme est nommé appendicite et l'intestin grêle.

Calcanéum, (anciennement calcaneum) est le plus volumineux des sept os du tarse, il constitue le talon du pied. Les autres sont l'astragale, ou talus, le cuboïde, le scaphoïde tarsien, et les trois cunéiformes. Nouvelle nomenclature.
Epine calcanéenne, calcification de l'os du talon provenant d'un traumatisme répété du à une surcharge pondérale, la course à pied.

Capillaire, l'adjectif relatif au cheveu mais désigne également un vaisseau sanguin.

Carpe, n. m. os du poignet au nombre de 8. Ceux qui suivent pour traverser la main se nomment métacarpe.
Carpien, relatif au poignet. Un massage peut être ainsi palmaire, digitée ou carpien.  

Cellule, nous fabriquons 6 000 fois plus de nouvelles cellules que la Voie lactée ne compte d'étoiles !

Centrifuge qui tend vers le centre.

Centripète qui tend vers l'extérieur.

Cercle gibbeux, terme ancien pour désigner la partie externe et rebondie de l'hélix formant la périphérie de l'oreille. Nicolas Andry l'emploie dans l'édition de 1741 de page 8 de son Orthopédie de 1741 Fiche technique. Voir Gibbeux.

Cerveau, (à développer) Cerveau triunique théorie de Paul Mac Lean en 1970 pour expliquer le fonctionnement du cerveaux en trois parties distinctes apparus successivement au cours de l’évolution de l'espèce humaine : un cerveau reptilien recouvert par un cerveau paléomammalien (apparenté au cerveau limbique) et enfin un cerveau néomammalien (apparenté néocortex). Le lobe pariétal gère le toucher.

Cervix, terme latin qui signifie col, ou qui désigne une structure qui en a l'apparence.

Chair, Information ouverte dans une nouvelle page ensemble des tissus biologiques constituant l'enveloppe des animaux. Dans l'antiquité, le terme de chair est parfois celui générique de muscle :
– Dans Oeuvres complètes d'Hippocrate par Émile Littré Ed. Baillière 1839-1861 en 10 volumes TDM Fiche techniquet.1er, p. 230 et suivantes comme dans ce commentaire de Galien "Ce qui a été appelé muscle précédemment, Hippocrate l'appelle chair ici, se servant de la locution vulgaire."
Philosophie : Didier Franck dit : « Si en recevant le sens de chair, un corps reçoit celui de chair dans un monde, cela signifie que c’est par l’incarnation d’un corps qu’il y a monde. Lorsque nous aurons déterminé les conditions de possibilités de cette incarnation, nous aurons atteint à l’origine du monde ». Je ne saurais « voir ma chair de manière extérieure », l’hypothèse d’un ego spectateur, lui-même désincarné, étant absurde car, dit-il encore, quel serait alors l’organe de la perception ? Ce faisant, Franck définit la chair comme, justement, organe de la perception. Source : http://www.implications-philosophiques.org.

Chéloïde, Une chéloïde, ou cicatrice chéloïdienne, est une forme de cicatrice résultant d'une excroissance du derme au niveau d'une blessure guérie.

Chyle, Information ouverte dans une nouvelle page liquide blanchâtre de consistance laiteuse présent dans les vaisseaux lymphatiques de l'intestin grêle (les vaisseaux chylifères) lors de la digestion. Il est constitué du mélange des graisses et des sucs digestifs absorbés dans le jujénum et l'iléum, ainsi que de la lymphe.

Chyliphère, vaisseaux faisant partie du réseau lymphatique, situés au niveau de l'intestin grêle. Ils ont pour fonction de collecter la plus grande partie des lipides (phospholipides, esters du cholestérol, cholestérol, vitamines liposolubles...) absorbés au niveau de cet organe. Tous ces lipides génèrent les chylomicrons qui forment un liquide laiteux, le chyle. La lymphe rejoint ensuite la circulation sanguine via le canal thoracique. La découverte de ces « vaisseaux de lait » du système lymphatique de l'intestin est due au chirurgien italien Gaspare Aselli (v. 1581-1626). En 1622, en pratiquant des vivisections sur des chiens, il découvre presque par hasard les vaisseaux lymphatiques de l'intestin. En poursuivant des recherches systématiques pour étudier le rôle de ces structures vasculaires, il a pu confirmer son observation. Le résultat de celles-ci a été publié en 1627 à Milan, un an après sa mort, sous le titre De lactibus sive lacteis venis.

Cinématique c'est la discipline qui étudie le mouvement des corps.

Circoncision, Ablation du prépuce de la verge à des fins thérapeutiques, religieuses, hygiéniques, techniques et esthétiques. Comme pour l'excision du clitotis féminin, selon la raison, elle peut légitimement s'apparenter à une mutilation corporelle.
Médicalement elle se justifie en cas de
phymosis ou de para-phymosis. Lorsqu'elle est totale, la circoncision atteint le replis balano-prépucial, partielle elle se limite au retrait du seul méat-préputial. Elle peut être prescrite en cas d'éjaculation précoce afin de rendre le gland moins sensible. Voir Guinal. Voir (dossier à constituer). Voir Brit milah . Alain Cabello dit qu'un pénis n'est pas un faisceau de licteur.

Circumduction, mouvement de rotation sur le corps autour d'un point fixe.

Clavicule, Andry, page 15 de son Orthopédie de 1741 Fiche technique nous dit "Ce font deux petits os qui ferment la voûte de la poitrine par en haut ; on les appelle Clavicules, du mot latin clavis, clef, parce qu'elles font comme la clef de cette voûte."

Clitoris, à traiter.

Coeur, organe musculaire contractile qui assure la circulation sanguine en pompant le sang de manière rythmiques vers les vaisseaux sanguins et les cavités du corps, on parle alors de diastole et de systole . L'adjectif cardiaque veut dire « qui a rapport avec le cœur » ; il vient du mot grec cardia, « cœur », de la racine indo-européenne kerd. Le cœur est le « moteur », la pompe du système circulatoire. Voir massage cardiaque.
– Nous lisons par exemple dans Oeuvres complètes d'Hippocrate Ed. Baillière 1839-1861 en 10 volumes TDM * *  * * * Fiche techniquet.1er, p. 126 que le coeur était le siège de l'intelligence selon un commentateur qui pourrait bien être Asclépius. « La fièvre prend son origine dans le coeur, le délire est produit par la fièvre, donc l'intelligence est dans le coeur. » Ou, page 193, que les vaisseaux sanguins ont leur origine dans le coeur comme le revendique Aristote, t. 1er, p. 193 & idem p. 384 au sujet du Traité des Chairs. Idem chez Diogène D'apollonie, p. 205 où le ventricule gauche qualifié d'artériaque et présenté comme "le siège de cet air, source du mouvement et de l'intelligence."

Col, terme du vieux français qui désignait le cou comme nous l'explique Nicolas Andry à la page 13 de son Orthopédie de 1741 TDM Fiche technique "parce qu'il est comme une colline sur laquelle la tête est élevée." Par extension ce mot désigne tout ce qui est étroit.

Colonne vertébrale,

Conduit auditif, canal de l'oreille menant aux tympans. Dans l'édition de 1741 de Nicolas Andry à la page 9 de son Orthopédie de 1741 TDM Fiche technique il parle aussi de l'Alvéole, ou la Ruche.

Conjonctif, du latin conjunctivus, de conjuctio (« conjonction »). Qui assure une conjonction, qui lie. Le tissu conjonctif, (TC) est l'un des quatre types de tissus biologiques animaux qui soutient, lie, ou distingue différents types de tissus et d'organes du corps. Il tient son origine dans le mésoderme, au moment de la gastrulation, lors du développement embryonnaire. Les trois autres types sont l'épithélium, le tissu musculaire, et le tissu nerveux. Le tissu conjonctif trouve place entre d'autres tissus du corps, comme ceux du système nerveux. Le tissu conjonctif compose notamment les membranes externes qui enveloppent l'encéphale et la moelle épinière, ces deux établissant le système nerveux central.

Conque, n.f. cavité de l’oreille, au fond de laquelle se trouve l’orifice externe du conduit auditif. Dans l'édition de 1741 de Nicolas Andry à la page 9 de son Orthopédie de 1741 TDM Fiche technique il parle aussi de Coquille.

Corps, du latin corpus, désigne l'enveloppe et le contenu corporel de quelqu'un. Voir corporalité.
Dally mentionne dans sa Cinésiologie de 1857 TDM Fiche technique page 438 d'un Traité des sueurs traduit pour la première fois en latin par Daniel Furlani en 1576.

Corpuscule, En biologie, élément anatomique de très petites dimensions comme ces exemples de corpuscules impliquant la sensation le toucher découverts en 1832 par MM. Andral, Camus et Lacroix comme nous le rappelle Dally dans sa Cinésiologie de 1857 TDM Fiche technique page 685.
" La sensibilité aux vibrations s’étend d’une fréquence de 30 Hertz à 1500 Hertz. Il est donc possible de tester spécifiquement les récepteurs sensibles aux vibrations. Pour tester les corpuscules de Meissner, on utilisera une fréquence de 30 Hertz. Alors que pour tester les corpuscules de Pacini une fréquence de 256 Hertz sera appliquée." voir aussi les travaux de Henle et Albert Kœlliker.
Mémoire Apprendre le toucher. Du toucher à la perception. par Arnaud Choplin Juin 2011 TDM Fiche technique page 60
Corpuscules de Krause, Information ouverte dans une nouvelle page récepteurs sensoriels permettant de capter les variations de température. Généralement on leur associe la perception du froid, pour le chaud se sont ceux de Ruffini. Il semblerait que ces récepteurs jouent un rôle dans le plaisir puisqu'ils sont présents sur le gland du pénis et du clitoris.
Corpuscules de Meissner, découverts par l'anatomiste Georg Meissner (1829 - 1905), sont des récepteurs sensoriels formés de terminaisons encapsulées, situés dans le derme papillaire (partie supérieure du derme), particulièrement sensibles au toucher léger. Localisés dans les régions à haute sensibilité comme les doigts, la plante des pieds, les lèvres, la langue, etc. Ils se présentent sous la forme de lamelles conjonctives de cellules disposées en piles d'assiettes au milieu d'une papille dermique.
Cité par Arnaud Choplin dans son Mémoire Apprendre le toucher. Du toucher à la perception. Juin 2011 TDM Fiche techniquep. 12, 13, 94.
Corpuscules de Merkel, ou Disque de Merkel Information ouverte dans une nouvelle page sont des mécanorécepteurs situés à la base interne de l’épiderme ; Ils sont responsables de la perception tactile à haute résolution, comme pour lire le Braille. Ils se composent des cellules de Merkel de la couche basale de l'épiderme et des terminaisons nerveuses cutanées de type Abéta. L'importance des cellules de Merkel n'est pas totalement éclaircie aujourd'hui. Il semblerait qu'elles participent plus au maintien de la sensibilité de la fibre nerveuse qu'à la transduction de signaux.
Cité par Arnaud Choplin dans son Mémoire Apprendre le toucher. Du toucher à la perception. Juin 2011 TDM Fiche techniquep. 12, 13, 94. Voir aussi les Cellule de Merkel Information ouverte dans une nouvelle page.
Corpuscules de Pacini, Information ouverte dans une nouvelle page (appelés également corpuscules de Vater Pacini), découverts par l'anatomiste italien Filippo Pacini (1812-1883), sont des récepteurs sensoriels formés de terminaisons encapsulées situés en profondeur dans l'hypoderme de la peau, qui sont sensibles aux pressions et aux vibrations. C'est un mécanorecepteur donc un extérorécepteur, principal responsable du toucher. Il détecte le début et la fin d'une pression mécanique (récepteur ON/OFF), très adapté. Le site transducteur et le site générateur de ce récepteur sont situés dans la même cellule. Le corpuscule de Pacini se situe dans l'hypoderme, et est encapsulé "en bulbe d'oignon". Il est constitué d'une formation conjonctive lamellaire circulaire et d'un neurite myélinisé (fibre nerveuse de type II). Il possède des lamelles internes et externes. Les pressions-dépressions sur un objet touché avec un différentiel de pression permettra de solliciter les corpuscules de Pacini, sensibles aux vibrations (basse fréquence).
Cité par Arnaud Choplin dans son Mémoire Apprendre le toucher. Du toucher à la perception. Juin 2011 TDM Fiche techniquep. 12, 13, 94 nous en donne une synthèse intéressante p. 12 "La mise en jeu des corpuscules sensitifs sous cutanés se déroule par la mise en jeu de corpuscules de Meissner (statique) qui permettra une reconnaissance globale. La mise en fonction des corpuscules de Merkel permettra de gagner un renseignement sensitif sur la texture de l’objet touché, donc avec une meilleure précision. Les corpuscules de Pacini sensibles aux sollicitations dynamiques vibratoires participeront à la transmission des informations sensitives sur la dureté de l’objet touché. ".
Corpuscules de Ruffini, mécanorécepteurs (organes sensoriels) encapsulés du tissus de connectivité sous-cutané et des articulations. Ils sont constitués de capsules ovoïdes dont les fibres sensitives sont terminées par des nœuds collatéraux. Ils sont responsables de la détection de pressions sur la peau et de l'étirement de la peau. Ce sont des fibres à adaptation lente (entre stimulus et réponse, le délai est lent, mais la réponse dure jusqu'à la fin du stimulus), renseignant sur la pression, son intensité et sa durée. Ils portent le nom du médecin Angelo Ruffini (1864-1929).

Cortex, c'est le siège de notre mémoire consciente. Si l'on comptait les connections entre les neurones d'un cerveau humain à raison d'une par seconde cela prendrait 32 million d'années, en effet, il contient un demi trillion de contacts appelés synaps. Le cortex est une fine couche stratifiée qui recouvre notre cerveau.

Côte Information ouverte dans une nouvelle page, os courbes constituant la cage thoracique de l'homme et protégeant les organes vitaux. On nomme les paires de côtes à l’aide de la lettre K car le C est déjà utilisé pour désigner les vertèbres cervicales, suivie d’un numéro (de 1 à 12 de haut en bas). les sept premières paires en partant du haut sont nommées côtes sternales, ou vraies côtes, et sont reliées directement au sternum par leur cartilage.
Les cinq suivantes, dites
asternales, se répartissent en deux sous-groupes : les côtes K8 à K10 sont appelées « fausses côtes », et leur cartilage n’est pas uni au sternum, mais à celui de la côte sus-jacente ; les côtes K11 et K12, les « côtes flottantes », se terminent par un cartilage libre.
Costal(e)-aux, qui concerne les côtes.

Cou, région anatomique articulée permettant la jonction entre le tronc et la tête. (A développer). En massage il mobilisera les cervicales qui concentrent beaucoup de tensions.
Ci-contre, le massage du cou, d'après Gerst°. (Deuxième manipulation.) d'après un lot de planches.

 

Cou-de-pied, dessus du pied.

Coude, ou tête radiale.

Cowper, glandes de Cowper,  étudiées par William Cowper, elles se situent de chaque côté de l'urètre de l'homme pour lequel elles libèrent un liquide pré-éjaculatoire ou prè-séminal, aussi appelé "jute". Leur but est de tapisser le canal urétral par lequel passe le sperme afin que les spermatozoïdes ne soient pas brûlés par l'acidité de l'urine. Elles sont encore appelées glandes bulbo-uretrales ou glandes de Mery-Cowper. En massage, les pertes dites prè-séminales sont intégrées comme une information corporelle au même titre que la présence ou l'absence de poils, un grain de beauté, etc.
Plus étonnant nous retrouvons une publication scientifique spécifiant un massage de ces glandes : (thèse)
Du massage de l'urètre (en fait chez l'homme) sous la douche, par François Fournier, Ed. Imprimerie coopérative ouvrière, EO 1909 TDM Fiche technique page 39, Chapitre III - Le massage évacuateur de la prostate et des glandes  de l'urètre nous avons (II. Massage des glandes de Cowper).

Crypte, cavité naturelle ou liée à une pathologie pouvant se remplir de liquide.

Cuisse, (à faire)
Voir
intercrural.

 

 

 

Cuspide, pointe que forme le sommé d'une dent.

D

Lettre D

Deltoïde Information ouverte dans une nouvelle page, (musculus deltoideus en latin) est un des muscles de l'épaule. Il est ainsi nommé à cause de sa forme triangulaire (rappelant la lettre grecque majuscule Delta ? ).

Desquamation, n. f. Exfoliation de la peau, l’épiderme, sous forme d’écailles (squame) plus ou moins grandes.

Doigt, Information ouverte dans une nouvelle page organe préhensile et articulé chez l'homme de deux ou trois phalanges venant en prolongement des pieds ou des mains qui en compte cinq par extrémité. pouce, l'index, le majeur ; l'annulaire, l'auriculaire. Les doigts sont particulièrement utile en massage. Voir digital.
Anquetil Duperron dans ses Zend Avesta de 1771 TDM Fiche technique, premier livre à employer le mot massge en français écrit à la page 355 du tome 1 sur 3 : "
Dally écrit dans sa Cinésiologie Ed. Librairie Centrale des Sciences, de 1857 TDM Fiche technique page 677 "Chaque doigt représente ainsi à lui seul une sphère d'action dont l'axe est le centre, le contenu le rayon, et la peau la surface."
Idéogrammes chinois pour : sihi idéogramme chinois signifiant (« doigt ») et formant le préfixe shi de Shiatsu.
Voir
doigt, nom commun, stylet de massage.

Dorsal, (grand dorsal) Information ouverte dans une nouvelle page, (Latissimus dorsi) est un muscle de la loge postérieure de l'épaule, et du tronc, agissant sur le membre thoracique.

Dos,
Anquetil Duperron dans ses Zend Avesta de 1771 TDM Fiche technique, premier livre à employer le mot massage en français écrit à la page 355 du tome 1 sur 3 : "Ensuite, il met le patient sur le ventre, &, lui appuyant les genoux sur les reins, il lui prend les épaules, & lui fait craquer plusieurs fois l'épine du dos, accompagnant tous ces tiraillements de grandes claques sur les parties musculeuses, à peu-près comme font les Palfreniers en étrillant les chevaux." 

Droit de l’abdomen, anciennement nommé le grand droit. Muscle paire abdominal. Il part du bord supérieur du pubis et il s'insère sur l'appendice xiphoïde du sternum et sur les cartilages des côtes 5, 6 et 7. Il soutient l'abdomen et permet l'abaissement ou le relèvement de la colonne vertébrale.

E

Lettre E

Entre-cuisse, zone de jonction des membres inférieurs avec le tronc formant le bassin, les fesses et le sexe.

Épaule, Information ouverte dans une nouvelle page, n. f. Zone de la partie supérieure du tronc permettant la jonction avec le bras. Elle comporte plusieurs articulations qui concourent à en faire l'articulation la plus mobile du corps humain. Elle permet d'orienter le membre supérieur dans l'espace, permettant en particulier à son extrémité effectrice, la main, d'assurer ses rôles de préhension et de communication avec l'environnement situé à sa portée.

Epigastre, du grec (epi) « sur, par dessus, au-dessus » et (gastêr) « ventre » signifiant par extension « estomac ». Région supérieure de l'abdomen qui se situe schématiquement entre le sternum et le nombril. Celle qui lui fait face, du nombril à la base du pénis se nomme l'Hypogastre.

Epomis, dit aussi chignon du Col, semble être selon Nicolas Andry à la page 14 de son Orthopédie de 1741 TDM Fiche technique la base du cou que formerait la septième cervicale et première dorsale que l'on nomme aussi bosse du bison.

Esthésiologie, Information ouverte dans une nouvelle page branche de l’anatomie qui étudie les organes des sens : la peau (toucher), la langue (goût), le nez (odorat), l’oreille (ouïe) et l’œil (vue).

Excrétion, rejets organiques expulser hors du corps, matière fécale, transpiration,
Excrément.

Extension. Allongement d'un organe en massage.

Extravation il s'agit d'un épanchement de liquide, de fuite.

 

F 

Lettre  F

Fascia, membrane fibreuse qui recouvre ou enveloppe une structure anatomique. C'est un tissu conjonctif dense, très riche en fibres de collagène, qui constitue une sorte de gaine.

Faucille, repli interne de l'oreille dont le relief évoque une faucille. Nicolas Andry dans l'édition de 1741 de son l'Orthopédie de 1741 Fiche technique, emploie ce terme page 9 pour qualifier le lobe de l'oreille.

Fécale, également appelées selles, ou excréments, sont de la matière organique résultant du processus de digestion expulsant le surplus alimentaire ingéré par un organisme. Son odeur est généralement perçue comme répulcive à l'espèce qui les produits afin de la dissuader de les ré-ingurgiter en raison de leur faible pouvoir nutritionnel.

Fesse, mot latin fissum, ou fissile, qui signifie separé, à cause de la séparation qui divise ces deux parties et Nicolas Andry ajoute dans l'édition de 1741 de son l'Orthopédie de 1741 Fiche technique, page 23 "qu'autrefois dans l'ancien Blazon l'on appelloit fesse ce qu'on appelle à présent face, parce que la face sépare l'Ecusson en deux parts." Ensemble musculaire composé de deux groupes distinct nommés fessiers situé entre le bas du dos et le début des cuisses dont la rotondité est spécifique aux bipèdes que la station debout forge. L'espace de réunion de ses deux groupes se nomme la raie des fesses qui enferme l'anus et se prête particulièrement bien aux massages. Syn. siège. Vul. cul.
Fesser constitue un massage.
Fessier,

Fibra ae, n.m. mot latin qui désigne un lobe et par métonymie l'organe entier (le foie, les poumons) et même les viscères. Le mot fibrille, diminutif de fibre, est apparu en 1874 et a donné par la suite fibrillation '1907).  Dans l'édition de 1741 de son l'Orthopédie de 1741 Fiche technique, Nicolas Andry emploie ce terme page 8 pour qualifier le lobe de l'oreille.

Fibre, faisceaux de petits segment. On parle des fibres musculaire ou nerveuses mais aussi de fibres alimentaire.
Fibrile, diminutif inusité de petite fibre.

Flegme, Une des quatre humeurs de la médecine hippocratique (le Sang, le Flegme aussi appelé pituite, la Bile jaune et la Bile noire ou atrabile). Voir Système humoral.

Flexion, action de fléchir. Pratiquer une pression lors d'un massage afin d'opérer un fléchissement de l'organe. Dans l'édition de 1741 de son l'Orthopédie de 1741 Fiche technique, Nicolas Andry emploie ce terme page 9 pour qualifier le lobe de l'oreille.

Frôlements. Action de frôler. verbe transitif. sens toucher légèrement.

Front, Zone du visage allant des sourcils à la racine des cheveux mais dans l'anatomie du crâne, le front se termine beaucoup plus haut à sa rencontre avec l'occipital. Nicolas Andry dans son l'Orthopédie de 1741 Fiche technique à la page 5 t.1, "C'est le sentiment commun des Anatomistes, qu'elle se nomme ainsi du mot grec Fren, qui signifie esprit, pensée, ou de Frenein, autre mot grec qui signifie raisonner, avoir de la  raison, parce que c'est principalement sur le front, que l'on connoît quand l'homme pense ; mais il ne faut pas beaucoup compter sur ces étymologies".
Du massage ou manipulation appliqué à la thérapeutique et à l'hygiène, par Jules Gautier de 1880, TDM Fiche technique p.16, "Chacun sait bien que des malades trouvent un soulagement considérable à poser leurs propres mains sur le front, sur la nuque, au creux de l'estomac, sur la poitrine ou sur l'abdomen. p. 14"
Frontal, mouvement qui sépare l'avant de l'arrière. Voir mouvement sagittal et horizontal.

G

Lettre G

Génital(e), désigne les organes sexuels à l'origine de la génération, c'est-à-dire de la reproduction. Le sexe génital est différent du sexe en tant que désignation de l'espèce ou de la pratique. Voir génitalité, Massages génitaux.
Génito-urinaire terme qui associe à la zone génitale ses fonctions urinaires.

Genou(x), Information ouverte dans une nouvelle page articulation qui permet de joindre la jambe à la cuisse. Elle met en jeu trois os, le fémur le tibia et la patella, par le biais de trois articulations, l'articulation fémoro-patellaire et la double articulation fémoro-tibiale.
Référencer les traces de massage du genou.

Terme en lien direct avec le massage. Anquetil Duperron dans ses Zend Avesta de 1771 TDM Fiche technique, premier livre à employer le mot massage en français, écrit page 355, tome 1 sur 3 : "Ensuite, il met le patient sur le ventre, &, lui appuyant les genoux sur les reins, il lui prend les épaules, & lui fait craquer plusieurs fois l'épine du dos, accompagnant tous ces tiraillements de grandes claques sur les parties musculeuses, à peu-près comme font les Palfreniers en étrillant les chevaux."
Gustabe Flaubert Information ouverte dans une nouvelle page écrit dans ses Notes de voyages en juin 1858 page 344 e-book "Bain turc exquis ; un nègre admirable pour masseur ; celui du Rieff me massait les genoux avec sa tête."

Mettre une photo

Ginglyme, s. m. articulation composée de deux surfaces articulaires formant une charnière. L'articulation du coude est un ginglyme.

Gland, extrémité sensible et protectrice du pénis, (glans penis) ouvert en son sommé par le méat urinaire qui permet l'évacuation de la miction et de l'éjaculation. Sa mutilation est nommée circoncision.
Recouvert à sa base par le prépuce il conserve la faculté d'être décalotté et recalotter aussi bien en érection qu'au repos. Ce jeu de va-et-vient du prépuce sur le gland exacerbe sa sensibilité et présente les caractéristiques de la masturbation.
On parle aussi du gland du clitoris (glans clitoridis).
Sa basse balano-prépuciale contient des papilles sensitives source de plaisir sexuel que l'on nomme corpuscules de Krause.
Voir docking.

Mettre une photo

Grand droit, (nouvellement appelé droit de l’abdomen).

Guinal : Juif (Vidocq). -- Mot à mot : circoncis. -- Guinaliser : Circoncire. -- Du latin inguen, inguinis : partie située entre les deux aines. -- Allusion à l'opération de la circoncision.

H

Lettre H

Hanche, articulation coxo-fémorale est une articulation (énarthrose) qui permet de joindre la cuisse au bassin. Elle met en jeu deux os : l'os iliaque et le fémur. De façon plus générales les hanches désignent le bassin et la jonction des cuisses.
Nous lisons dans  Les Français peints par eux-mêmes, encyclopédie morale du dix-neuvième siècle, tome 3, Paris, Ed. Curmer 1842 TDM  Fiche technique Page 252 "un jeune garçon mozabite s'approche de vous, vous attache au-dessus des hanches une pièce d'étoffe bleue (pestemal)..." voir pudeur.

Hélix, n.f. Image Hélice "ou "spirale" en grec circonvolution de la coquille des escargots qui évoque par extension le grand bord replié de l’oreille externe. Dans l'édition de 1741 de son l'Orthopédie de 1741 TDM Fiche technique Nicolas Andry emploie ce terme page 6 pour qualifier l'oreille.

Hématose, Transformation du sang veineux (riche en gaz carbonique) en sang artériel (riche en oxygène) au niveau des poumons. Le terme hématose est souvent utilisé pour désigner l'oxygénation du sang.

Hernie, Tumeur produite par la sortie, hors du ventre, d'une anse intestinale, d'une portion d'épiploon, ou d'une partie d'un viscère abdominal. On peut la réduire par une technique de massage spécifique dite du taxis.
Herniaire : Qui tient de l'hernie.

Histologie étude des tissus, de leur régénération, de leur composition et des échanges cellulaires.

Horizontal mouvement qui sépare le haut du bas. Voir mouvement sagittal et frontal.

Humeur, Information ouverte dans une nouvelle page vient du latin umor, qui est lui-même un mot venant du grec ancien et qui signifie liquide. Aujourd'hui on lui préférera le terme de fluides corporels. sensation intérieure, "être de bonne humeur" que l'on pensait depuis l'antiquité provenir de la chimie, des mélanges entre les humeurs sèches et humides selon quatre espèces que l'on avait alors identifié : le Sang, le Flegme ou pituite, la bile jaune et la bile noire ou atrabile. Ces quatre humeurs étaient la base du Système humoral. En faite, la médecine de l'époque et Hippocrate en tête regardaient le corps dans sa symétrie et ses désordres devaient se retrouver dans une répartition symétrique distribuées entre le froid et le chaud, le sec et l'humide, il appelait ça la crase. On retrouve cela chez Galien dans Oeuvres complètes d'Hippocrate par Émile Littré Ed. Baillière 1839-1861 en 10 volumes TDM Fiche techniquet.1er, p. 189. Il rappelle qu'Anaxagore ne pense par exemple pas la même chose et dit au contraire que le corps est composé de parties similaires. D'autres théories disaient que le mal venait "d'un mélange non convenable de l'amer, du doux, de l'âcre, de l'acerbe, etc."
Voir la place du mouvement dans le système humoral de l'antiquité et sa filiation avec le massage au travers des propos d'Archélaus.
Les pertes génitales sont des humeurs parfois associées à certains
massages. En massage français on parle alors sous les doigts d'informations.

Humérus / Humérale c'est l'os de votre bras.

Hypogastre, du grec (hypo) « sous, par dessous, au-dessous » et (gastêr) « ventre » signifiant par extension « estomac ». Région inférieure de l'abdomen qui se situe schématiquement entre le nombril et le pubis inclus jusqu'à la base du pénis. Celle qui lui fait face, du nombril au sternum se nomme l'Epigastre.

Hypocondres, n. m. composé de Upo, qui signifie dessous, et de chondros, qui signifie Cartilage. Région abdominale située en avant et sur les côtés de l'abdomen, en dehors de l'épigastre (zone correspondant à l'estomac), sous les cartilages des côtes.

hyposténisante, rare synonyme affaiblissant.

Hypothénar, du grec hypo et de thenar « paume » ou éminence hypothénar groupe de trois muscles de la paume de la main qui contrôle le mouvement de l'auriculaire et part du petit doigts jusqu'au poignet. Le mont hypothénar, est la bosse de la paume située près du poignet, du côté cubital (c'est-à-dire côté du petit doigt) ou externe. En chirologie, il forme une ligne qui se compose des Mont de Mercure, Mont de Mars et Mont lunaire, on y situe la naissance des rêves, des fantasmes et de toutes les formations oniriques. L'hypothénar jouerait un rôle important dans l'atténuation des tensions internes. Les individus ayant un mont hypothénar fort (bombé), auraient un vécu onirique plus riche et plus "coloré" que ceux qui ont un mont hypothénar faible (plat).
sous le petit doigts composé par le muscle dit ulnaire et avec lequel on pratique un massage par sciage

I

Lettre I

Iles, (anc. Isles) n. m. pl. [Anatomie] Parties latérales et inférieures du bas-ventre. Os des iles, Os larges et plats qui forment les hanches. On dit aussi Os iliaque.

Iliaque, ensemble de trois composant le bassin, l'ilium, ischium et le pubis.
Crête iliaque, saillie que fait l'ilium pour former la hanche.

Ilium, anciennement Ilion est l'un des trois os qui forment l'os iliaque. L'ilium est la partie supérieure de l'os iliaque mais aussi le plus large qui fait saillie au niveau de la hanche (crête iliaque). Son extrémité donnant sur l'abdomen forme ensuite la fosses iliaque. C'est le seul os du corps qui est sujet à une pathologie très particulière : le pneumatokyste. Il s'agit d'une véritable cavité, pouvant atteindre plusieurs centimètres et contenant de l'air.

Index, (anc. indice ou indicateur) nom du deuxième doigts venant après le pouce et avant le majeur. Son nom vient du latin index parce qu'il sert à indiquer, à dénoncer. Cette attribution vient du fait que le pouce qui le précède ne gêne pas de par sa position basse ce qu'il désigne et les trois autres doigts qui lui succèdent ont la capacité de se replier ensemble. Estradère dans sa thèse, Du massage de 1863 Fiche technique page 106 parle du massage du rectum avec l'indicateur.

Inguinal (e, aux), qui se rapporte à l'aine. Le plis inguinal, pli de l'aine a toute sa place en massage, il est important de le faire exister.

Intercostal (aux), Désigne ce qui se situe entre les côtes.

Insertion, attache osseuse, musculaire ou tendineuse. Façon dont ils s'insèrent.

J

Lettre J

Jambe,
Anquetil Duperron dans ses Zend Avesta de 1771 TDM Fiche technique, premier livre à employer le mot massage en français écrit à la page 356 du tome 1 sur 3 : et parlant de l'Inde "Dans les colonies Européennes, on voit les Dames passer une partie de la journée sur des canapés, environnées de mosses, accroupies sur des nattes, qui leurs massent les jambes, & successivement tout le corps."

Jointure, qui joint, synonyme d'articulation.

K

Lettre K

 

 

L

Lettre L

Langue, Information ouverte dans une nouvelle page organe très vascularisé situé dans la cavité buccale, qui sert à la mastication, à la phonation et à la déglutition. C'est aussi l'organe du goût et contrairement aux idées reçues il n'existe pas de région définie pour chaque type de goûts. La langue peut être utilisée en massage dans l'art de la caresse buccale.
Le léchage est un mode de massage en soi.
Nicolas Andry dans le deuxième tome de son Orthopédie de 1741 Fiche technique page 290, propose le sirop de Stoechas comme ingrédient d'une composition destinée à masser la langue de personnes atteintes de mutisme.

Larynx, du Grec larunx : gosier. Organe situé au niveau de la gorge après la jonction du pharynx. Il est l'intermédiaire entre le pharynx et la trachée et abrite les cordes vocales. Il fait partie des voies aériennes supérieures.

 

Lemniscale, ou voie lemniscale ou encore voie cordonale postérieure en raison du trajet qu'elle emprunte dans la moelle épinière (ou spinale).
Proprioceptive consciente. Elle correspond à la construction du schéma postural qui permet de savoir dans quelle position un organe, une articulation ou un membre se trouve.
épicritique. Aussi appelée sensibilité du tact fin. Elle permet de véhiculer de nombreuses informations sur le contact, la texture.
vibratoire. Voir le dossier anatomique correspondant. Voir massage rythmique.
Citée par Arnaud Choplin dans son Mémoire Apprendre le toucher. Du toucher à la perception. Juin 2011 TDM Fiche techniquep. 13

Lobe, ou lobule dit aussi fibra.

Lombaire Information ouverte dans une nouvelle page, cinq dernières vertèbres au bas du rachis. Numérotées de 1 à 5 précédées de la lettre L pour lombaire, la L1 se situe au-dessous de la dernière T12 (vertèbre thoracique) et la L5 se termine au-dessus du sacrum.

Lombes, carré des lombes, muscles latéraux profonds qui s'étendent de chaque côté de l'abdomen de la crête de l'os iliaque (bassin) à la dernière côte. Quatre petits tendons s'étendent en outre jusqu'aux apophyses transverses des dernières vertèbres lombaires. Ce muscle contribue à l'expiration, en déplaçant la dernière côte vers le bas, et à la flexion du tronc.

Lunule, (anc. onyx) coloration claire circulaire située sur la base des ongles humains et que recouvre souvent partiellement ou totalement la cuticule. Elle est beaucoup plus prononcée sur le pouce que sur les autres doigts. Elle se forme à la suite d'un relâchement dans la formation des lamelles de kératine qui composent l'ongle. Elle ne signale pas de carence particulière.

Lymphe,
Voir angiologie. 

 

M

Lettre M

Main, Information ouverte dans une nouvelle page n. f. du latin manus ; du sanscrit ma ou man, signifie étendre, mesurer. Organe préhensile effecteur et autonome relié à l’avant-bras par le poignet. Chez l'homme, la main est un organe extrêmement développé et important, elle dispose d'une palette d'actions très large. Située à l'extrémité des deux membres supérieurs, chaque main possède cinq doigts dont le pouce opposé qui se referment sur la paume lui donnant une place majeure à l'exercice du sens du toucher.
Étymologie de Main : Dally nous l'offre dans sa Cinésiologie de 1857 TDM Fiche technique page 669 avec un intéressant chapitre réservé à la Main jusqu'à la fin de l'ouvrage p. 812 et en note de bas de page il écrit : "Latin : MANUS ; du sanscrit MA ou MAN, signifie étendre, mesurer. La main est donc désignée comme l'organe de mesure, de détermination de l'étendue. Son nom en allemand est HAND, qui se retrouve dans le latin prœHENDere, prendre ; la main est donc ici considérée comme un organe de préHENsion. – On dit aussi en latin HIR, de la racine sanscrite HAR, porter, produire, nourrir ; la main est donc ici plus spécialement envisagée comme un organe de sustentation et de conservation. – Le grec celr a aussi son origine dans le sanscrit Karas, main, de la racine KAR, prendre, manier, façonner ; les Grecs ont donc attaché à la main non-seulement l'idée de préhension ; mais aussi celle d'un instrument propre à créer la forme. Les diverses dénominations de cet organe semblent être en rapport avec le caractère général des peuples qui les ont admises."
P. 739 "... la
main est spécilement l'appareil organique extérieur de l'antropo-dynamisme dans le cerveau..."
La
main comme pour la phrénologie fut l'objet de toutes les études parfois les plus farfelues comme celle de définir l'intelligence de la personne et même son avenir... Dally, p. 671 en citant Guitton et sa Nouvelle classification zoologique, Paris 1854 faisant lui-même référence à Helvétius "... qui, pour avoir dit que, si la main de l'homme était remplacée par un sabot de cheval, il ne serait pas plus intelligent que ce dernier, fut accusé d'avoir placé le siège de intelligence dans la main." et p. 685 citant les écrits de M. Denonvilliers "Frappé de la facilité avec laquelle M. le docteur Falret, médecin de la division des idiotes à l'hospice de la Salpétrière, reconnaissait ces malheureuses et diagnostiquait leur état intellectuel à la simple inspection de leurs mains."
Anaxagore « L'homme est intelligent parce qu'il a des mains. » J. Piveteau renversera la formule en disant : « L'homme a des mains parce qu'il est intelligent. » et Saint Thomas d'Aquin les met d'accord avec : « L'homme possède par nature la raison et la main. Cette raison raisonne mal si elle n'engage pas la main. Cette main travaille en vain si la raison ne s'engage pas dans son travail. »
Oeuvres complètes d'Hippocrate, par Emil Littré Ed. Baillière 1839-1861 en 10 volumes TDM * *  * * * Fiche techniquet.1er, p. 236 nous apprenons qu'"Erasistrate distingue deux espèces de nerfs, ceux de la motilité et ceux de la sensibilité." suivit de cette très belle entrée de Galien "...les nerfs qui se distribuent aux téguments de la main et qui leur donnent leur sensibilité, ont des racines particulières, et que celles qui meuvent les muscles sont autres."
La main en massage : Elle est l'interface première avec laquelle l'homme a le plus de facilité et qu'il maîtrise le plus. La main offre une infinité de postures, d'actions, en utilisant sa force, sa rythmique. Le massage peut se faire avec la paume à plat ou en creux comme l'illustre cette Fig. 197. ; par sciage avec le muscle de l'hypothénar ; les poings ; le dos de la main ; ses doigts ; etc.

Terme en lien direct avec le massage. Main creuse, technique de massage par percussion utilisant à la fois la force musculaire, l'effet de choc par la rencontre des deux aplats et l'effet d'onde produit par la bombance de la paume.
– Ci-contre, association du terme avec une gravure : Fig. 197. : Le claquement du ventre avec la main creuse.

 

Majeur, (anc. moyen/medius) parce qu'il se situe au milieu de la main dont il est le troisième doigt ainsi que le plus grand de la main chez l'homme et les grands singes. On l'appelait aussi honteux en ancien français et dans l'Antiquité, car il est celui que l'on introduit dans le corps lors d'auscultations ou de rapports sexuels. Il est positionné entre l'index et l'annulaire.

Malléole os proéminent en forme de tête de chaque côté de la cheville. Eviter le massage des chevilles en cas de fracture malléolaire.

Mamelle, n. f. (lat. mamilla, de mamma, sein). Glande placée sur la face ventrale du tronc des femelles des mammifères dont la fonction sert à la production à l'alimentation du nouveau-né.
Mamelon, (petite mamelle) Extrémité de la mamelle comprenant le téton et l'aréole.

Mastoïde, Information ouverte dans une nouvelle page n. f. La mastoïde (ou processus mastoïde ou apophyse mastoïde) est une saillie cônique située à la partie inférieure de l'os temporal Information ouverte dans une nouvelle page.

Méat, Orifice d'un conduit, comme celui présent au sommet du gland du sexe masculin ou l'extrémité du prépuce, ainsi que sur le sexe féminin.
Ci-contre, détail d'un méat masculin.

 

 

 

Membre, segment corporel, membre viril, bras, jambes sont des membres.
Membre viril, désignation sexiste du pénis, déduit de son sexe, exprimé à la troisième personne du singulier en spécifiant l'organe et sa faculté érectile sans le nommer. Être bien membré.

Menstruation, vient du mot latin mensis « mois » (proche du grec mene, la lune) également appelé règles, qui sont la transformation de l'utérus chaque mois lorsqu'il élimine, par le vagin, les tissus qui étaient en place pour accueillir un œuf fécondé. Le saignement dure généralement trois à cinq jours mais cette période peut aller jusqu'à sept ou huit jours (jusque quinze jours dans certains cas).

Métacarpe, os qui traversent la main au nombre de 5. Ils sont précédés des os du carpe et suivit par les phalanges.
Métacarpien, ensemble que constitue le métacarpe.

Métatarse Information ouverte dans une nouvelle page, ensemble de cinq os longs, s'articulant par leur base avec les os du tarse, au niveau de leur têtes avec les bases des premières phalanges des orteils.

Mollet,

Mont, excroissance au nombre de cinq qui se situent à l'intérieur de la paume de la main, juste en-dessous de l'articulation des doigts. Chacun de ces monts possèdent un nom de planète utilisé en Chiromancie. Nicolas Andry les cite dans l'édition de 1741 de son l'Orthopédie de 1741 Fiche technique, à la page 29 du tome I mais place le Mont de Vénus sous le petit doigts et propose pour le pouce, le mont de Mars.
-
Mont de Vénus, c'est le plus éloigné de son articulation et compose l'éminence du pouce ou Éminence thénar. Il désigne aussi le pubis des femmes.
-
Mont de Jupiter, zone située après l'articulation de l'index.
-
Mont de Saturne, zone située après l'articulation du majeur.
-
Mont du Soleil zone située après l'articulation de l'annulaire.
-
Mont de Mercure zone située après l'articulation de l'auriculaire, il est le dernier de l'alignement des doigts mais le premier de cette autre ligne qui en compte deux autres jusqu'au poignet.
-
Mont de Mars, zone située en-dessous celui de Mercure au niveau de la pliure de la main et juste avant le mont lunaire.
-
Mont lunaire, dernier des monts de la paume de la main ou Éminence Hypothénar.

Mouvements, Tous gestes effectuant un déplacement. Le mouvement est la base du massage. (A travailler le mouvement en anatomie)
Voir définition générale : mouvement. Voir
Dico des noms communs.

Muqueuse,

Muscle, (A travailler)
– Dans Oeuvres complètes d'Hippocrate, par Émile Littré Ed. Baillière 1839-1861 en 10 volumes TDM Fiche techniquet.1er, p. 230 et suivantes comme dans ce commentaire de Galien "Ce qui a été appelé muscle précédemment, Hippocrate l'appelle chair ici, se servant de la locution vulgaire." et p. 232 par Ctésias "Les membres, dit-il, ont une chair enveloppante qu'on appelle muscle." La question était de savoir si on pouvait attribuer Hippocrate un texte contenant le mot muscle censé ne pas existé à l'époque ce que Littré s'emploie à contester en citant entre autre Ctésias qui lui est antérieur. Il fait le même travail au sujet des artères et il en reparle pp. 335/336.
Livre associé : Myologie ou description de tous les muscles du corps humain, par François-Michel Disdier 1748 Fiche techniqueTome I.

N

Lettre N

Nacelle, n.f. Image aujourd'hui appelé fossette naviculaire est une cavité de l’oreille, qui est entre le replis de l'Helix et de l'Anthélix.

Nerf,
Oeuvres complètes d'Hippocrate Ed. Baillière, par Emil Littré 1839-1861 en 10 volumes TDM * *  * * * Fiche techniquet.1er, p. 235/236 nous voyons que les nerfs sont souvent confondus avec les tendons dans l'antiquité. Par contre nous apprenons qu'"Erasistrate distingue deux espèces de nerfs, ceux de la motilité et ceux de la sensibilité." suivit de cette très belle entrée de Galien "...les nerfs qui se distribuent aux téguments de la main et qui leur donnent leur sensibilité, ont des racines particulières, et que celles qui meuvent les muscles sont autres."

Neurone, il s'agit d'une cellule nerveuses communiquant ses informations par impulsion électrique qui se déplace à 400kl/h , il mesure 1/20ème de millimètre. Chaque neurone est en mesure de communiquer avec 10 000 autres.
Synapse, n. f. points de contact entre deux neurones estimés à 1 million de milliards soit autant que de grain de sable qui feraient la taille de la France. Communiquent entres elles par des neuro-transméteur Gliale qu'on estime dix fois plus nombreuses que les neurones. Elles furent découvertes dans les années 30.

Nombril, mot provenant du lain Umbilicus qui à donné Ombilic, Le nombril ou ombilic est l'emprunte cicatricielle de la disparition du cordon nourricier qui relie in utero le fétus à sa matrice. En médecine c'est un repère sur l'abdomen, très utile pour l'auscultation car sa position est très régulière chez l'humain. La peau autour de la taille au niveau du nombril est tributaire de la dixième paire de nerfs intercostaux. La ceinture musculaire abdominale présente dans son voisinage une zone plus faible, pouvant être le siège d'hernie ombilicale. On sent au niveau de l'ombilic le cordon fibreux du ligament rond, vestige de la veine ombilicale.

Nuque, Du massage ou manipulation appliqué à la thérapeutique et à l'hygiène, par Jules Gautier de 1880, TDM Fiche technique p.16, "Chacun sait bien que des malades trouvent un soulagement considérable à poser leurs propres mains sur le front, sur la nuque, au creux de l'estomac, sur la poitrine ou sur l'abdomen. p. 14"
Frontal, mouvement qui sépare l'avant de l'arrière. Voir mouvement sagittal et horizontal.

O

Lettre O

Occiput, terme ancien désignant l'arrière du crâne. Andry, page 3 de son Orthopédie de 1741 Fiche technique, t.1er. Le sommet du crâne se nomme Synciput.

Pathologie en lien avec le massage. Oeil, Organe de la vision. massage. A développer.
Le massage fut utilisé pour améliorer la vison.
Livres associés : Comment bien voir sans lunettes par N. Capo Ed. Bionaturisme de 1957 TDM Fiche techniqueVoir citro-massage.

Ongle,

Onyx, n.m.ancien nom de la lunule, tache claire circulaire située sur la base de chaque ongle de l'être humain. Cette pierre précieuse "aurait formée par les Parques, de la rognure des ongles de Venus, que Cupidon lui coupa avec le fer d'une de ses flèches." Andry, page 31 de son Orthopédie, TDM t.1er.

Ophia, terme grec désignant selon Nicolas Andry, page 14 du tome I. il s'agit du haut du cervix c'est-à-dire de la nuque. Le bas se nommait le chignon du Col.

Oreille, pavillon permettant a capté les sons amené dans le conduit auditif. Nietzsche le qualifiait de l'organe de la peur. Voir massage auriculaire, auriculothérapie mais aussi oreiller.

Organe, en biologie, il s'agit d'un élément organique spécifié pour les besoins d'une ou plusieurs fonctions du vivant.
Organes génitaux, ensemble des organes constituant le sexe.

Orteil, doigts des pieds qui porte jusqu'à 40% du poids du corps humain.

P

Lettre  P

Palmaire, Relatif à la paume de la main désignant le creux de la main entre le poignet et les doigts et les muscles thénar (proéminence musculaire située à la partie externe de la paume de la main) et hypothénar (muscle permettant la flexion du cinquième doigt). C'est avec cette face que se pratique le massage plaqué.

Pariétal, lobe du cerveau qui gère le touché, les relation avec le corps.

Parotides, glande glandes salivaires de forme pyramidale la plus volumineuse qui se situe entre le muscle masséter et la peau. Andry, page 14, tome I de son Orthopédie les qualifie de "glandes qui boivent les humidités du cerveau".

Parthesis, parhésie " Entre plusieurs difformités appellées de ce nom, il n'y en a qu'une dont il convient de traiter ici : c'est celle qui chez les Médecins est nommée Parthesis, c'est-à-dire, ainsi que le son même du mot semble l'annoncer, paresse des doigts de la main." Nicolas Andry, page 195, tome I de son Orthopédie de 1741 TDM Fiche technique de 1741. Pour lutter contre, il conseille le massage.

Parties molles, Ensemble des chairs ou des organes qui recouvrent le squelette. En massage, les zones molles désignent aussi les régions du corps qui ne présentent pas de squelette sous les doigts comme le ventre, le creux poplité etc..

Paume, partie concave de la main sur laquelle se referme les doigts.
Palmaire, relatif à la paume.

Peau, Information ouverte dans une nouvelle page Tissu organique composé de cellules sur deux couches, son épaisseur est de un à quatre millimètres selon les parties du corps. Elle est très élastique, ce qui lui permet une certaine plasticité. C'est par la peau que proviennent les sensations du toucher. La première couche superficielle de revêtement s'appelle « épiderme ». La deuxième couche est une partie profonde où se trouvent les terminaisons nerveuses, elle s'appelle « derme ».
La peau est l'organe le plus grand du corps humain.
La peau fut utilisée en massage pour constituer des vessies pour de la percussion Estradère, Du massage de 1863 TDM Fiche techniquepages 60/61 "« On attache un peu loin, au bout d'un petit bâton en forme de manche, une vessie de mouton ou d'agneau qu'on a gonflée d'air par p. 61 l'insufflation, et avec cette espèce de fléau on peut porter partout le bienveillant effet de la percussion. »".

Pectoral, groupe de muscles se situant sur la poitrine. Voir le Dico des noms communs.
-
Grand pectoral Information ouverte dans une nouvelle page, muscle de la ceinture du membre thoracique (ou supérieur). Situé juste sous la peau, ce muscle est large et puissant, c'est le plus volumineux du membre thoracique.

Pelvien, Relatif au bassin.

Pénectomie, ablation du pénis.

Pénis Information ouverte dans une nouvelle page, n. m. appendice génital et urinaire qui constitue une partie du sexe masculin lorsqu'il est déduit de ses bourses et du pubis. Il se compose de la hampe, du prépuce et du gland. Son synonyme par association est verge ou phallus mais ils restent approximatifs. En effet, pénis est un mot latin dérivé de pendeo (« pendre, être pendu ») soit, « chose qui pend » alors que la verge évoque la rigidité de la branche à laquelle ressemble le phallus.
Il est d'ailleurs intéressant de constater que pénis, verge et phallus sont les 3 seuls mots qui désignent l'appendice masculin et que 2 sur 3 évoquent l'érection et contiennent donc en germe, une pression sociale discréditante et sexiste.
Le pénis se masse en massage français par des massages plaqués et des acupressions imposant de ne pas réduire le sexe à sa fonction génitale et/ou urinaire. En Inde on parle aussi de Lingam. Les  travaux de Kell en  2005 démontre que sa localisation corticale se situe au même endroit que le clitoris. Synonyme, membre viril. Voir circoncision, hommes pillicock, Massages génitaux.

Périnée, ensemble des parties molles fermant le détroit inférieur du pelvis. Il est constitué de fascias (moyen, superficiel, profonds), de nombreux muscles (obturateur interne, élévateur de l'anus, muscle transverse), et traversé par l'anus et les organes uro-génitaux.
Ci-contre, périnée masculin.

Terme en lien direct avec le massage. Périnée & massage : voir massage périnéal. A développer.
Rapport sur le traitement des maladies vénériennes à l'hôpital de la Garnison de Stockholm , par Liljewalck 1841. p. 8 « Dans vingt-trois cas d'urétrites, dont plusieurs compliqués de rétrécissement, on a employé avec succès des percussions appliquées de haut en bas sur l'os sacrum, pendant que le malade se tenait debout, les jambes écartées... M. Liljewalck croit surtout que le mouvement de tremblement imprimé au périnée (1) aurait pu remplacer les médicaments... »
Source : cité dans Kinésithérapie, ou traitement des maladies par le mouvement selon la méthode de Ling, par Georgii Ed. Baillière, 1847 TDM *** ** Fiche technique EO p 69.
Ci-contre : Technique du massage, par le Prof. J. Isidor Zabludowski Ed. G. Steinheil de 1904 TDM Fiche technique p. 121, fig. 28 Ebranlement du périnée.
En
massage français, la ligne qu'il forme avec l'anus et le sexe est appelé Hémicycle intercrural et dans sa conjonction axiale de arche inter-axes ou arc biaxial afin d'éviter l'expression erronée de "zone intime". Il est important de masser la zone anatomique mais également ses composants visuels comme les poils ou le raphé.

Phallus, n. m. Apparenté au grec ancien báskanos (« maléfique »), de fascino dont sont issus, en français, les mots fascination et fasciner. Pénis en érection constituant un élément du sexe masculin. Représentation symbolique ou matériel de l'organe sexuel masculin, de la force virile disposant d'une extériorité visible, tangible et saisissable, d'un pouvoir élévateur, autonome dans la jouissance. Sous forme d'ex-voto il devait apporter la guérison, sous forme sculptée il était le symbole de la fécondité de la terre. Sa sur-représentation s'appelle le Phallo-centrisme. Son juste synonyme est verge dont l'étymologie partage avec lui la notion de rigidité.
Il est d'ailleurs intéressant de constater que pénis, verge et phallus sont les 3 seuls mots qui désignent l'appendice masculin et que 2 sur 3 évoquent l'érection et contiennent donc en germe, une pression sociale discréditante et sexiste.
Le phallus se
masse en massage tantrique, massage français on opère par des massages plaqués et des acupressions. En Inde on parle aussi de Lingam. Voir Ithyphallique.

Phalange, n. f. Information ouverte dans une nouvelle page segment osseux articulé qui constitue les doigts ou les orteils. Chaque main en comptent 14, 2 pour le pouce et 3 pour les autres doigts. Celles qui sont à la suite du métacarpe se nomment phalanges ou phalanges proximales, la suivante phalangines ou phalanges intermédiaires, et la troisième, phalangettes phalanges distales.

Terme en lien direct avec le massage. Phanère, productions épidermiques protectrices, annexes du tégument, contenant un fort pourcentage d'une protéine particulière : la kératine comme le poils, les cheveux, les ongles. En massage français on pratique un massage des phanères en prenant le poils à rebours sans entrer en contact avec la peau mais en restant sur l'apex des poils afin de solliciter les terminaisons nerveuses se situant à leurs base.

Pharynx, carrefour aéro-digestif entre les voies aériennes (de la cavité nasale au larynx) et les voies digestives (de la cavité buccale ou bouche à l'œsophage). On rencontre également à son niveau l'ouverture de la trompe d'Eustache ou tube auditif, qui le met en communication avec l'oreille moyenne au niveau de la caisse du tympan.

Pied, 26 os et 33 raticulation. Chez les indiens c'est la partie la plus sacré chez l'homme.
Développer, pode, podologie,
sciapode, monopode, voir aussi réflexologie etc... Voir Dorsiflexion.

Pinna, n. m. terme latin signifiant "feuille" qui fut employé pour désigner la partie visible de l'oreille humaine, à l'extérieur de la tête. On parle aussi d'aile, d'aileron ou de pavillon auriculaire duquel est issu le nom du petit doigt dont le gabarit lui permet de déambuler naturellement dans l'oreille. Dans l'édition de 1741 de son l'Orthopédie de 1741 Fiche technique, Nicolas Andry emploie ce terme page 8 tome I pour qualifier l'oreille.

Pituite, du latin pituita, aussi appelée phlegme ou flegme signifie mucosité. Une des quatre humeurs de la médecine hippocratique (Sang, le Flegme ou aussi pituite, la Bile jaune et la Bile noire ou atrabile). C'est un liquide contenant de l'eau, d'aspect glaireux, c'est une sécrétion provenant de l'estomac rendu le matin à jeun le plus souvent chez les personnes alcooliques, elle peut être aussi le signe d'une gastrite d'origine alcoolique ou non. C'est un « liquide froid et humide qui tourmente l'estomac ». Pour Galien et les anciens cette sécrétion serait en rapport avec Saturne, qui fait les hommes « maigres et faibles » selon la théorie des Système humoral. Les humeurs sèches étaient dites atrabiles.

Plante des pieds,

Plèvre, membrane qui entoure les poumons. Son inflammation se nomme la pleurésie.

Plexus, (du latin plectere, entrelacer, tresser) est un rassemblement avec anastomose de différents nerfs ou vaisseaux. En médecine, un plexus est une réorganisation fonctionnelle et spatiale de nerfs. Un plexus est également un réseau de vaisseaux sanguins.
Plexus solaire ou plexus cœliaque est un plexus nerveux situé au niveau de l'abdomen entre le sternum et le nombril. Il s'agit d'un réseau de nerfs formant les ganglions semi-lunaire, mésentérique supérieur et aortico-rénaux.
Ce
plexus ganglionné reçoit ses afférences des vagues droit et gauche, des nerf grand et petit splanchniques et du nerf phrénique et innerve les viscères de l'abdomen supérieur : estomac, foie et rate. L'adjectif solaire provient de la forme de ce plexus dont les ramifications nerveuses évoquent les rayons du soleil. De ce plexus, Nicolas Andry en parle page 197 & 201, t.1 de son Orthopédie de 1741 Fiche technique de 1741.

Pneumo-gastrique, ou nerf vague. C'est la Xe paire des nerfs crâniens. C'est une voie très importante de la régulation végétative (digestion, fréquence cardiaque…) mais aussi du contrôle sensorimoteur du larynx et donc de la phonation.

Poignet, ou carpe. articulation entre le bras et la main permettant son mouvement.
Poing, voir poing dans les noms communs.

Poil, Information wikipedia ouverte dans une nouvelle page production kératinique issue d'un follicule Information wikipedia ouverte dans une nouvelle page disséminé sur la totalité de la surface de la peau à l'exception des paumes des mains et des plantes des pieds. Les femmes ont la même quantité moyenne de poils qu'un homme mais ceux-ci ne se développent pas.
Voir :
Poilu.

Poireau, excroissance tégumentaire verruqueuse qui se développe spécialement aux mains, c'est une hypertrophie de l'épiderme présentant une surface est tantôt lisse, tantôt inégale et raboteuse.

Poitrine, Du massage ou manipulation appliqué à la thérapeutique et à l'hygiène, par Jules Gautier de 1880, TDM Fiche technique p.16, "Chacun sait bien que des malades trouvent un soulagement considérable à poser leurs propres mains sur le front, sur la nuque, au creux de l'estomac, sur la poitrine ou sur l'abdomen. p. 14"
Frontal, mouvement qui sépare l'avant de l'arrière. Voir mouvement sagittal et horizontal.

Poplité, creux situés derrière le genou.

Pouce, (anc. poulce) vient du latin pollex descendant du mot latin pollere, qui veut dire avoir de la force, parce qu'il est le plus puissant des doigts, Dally écrit dans sa Cinésiologie Ed. Librairie Centrale des Sciences, de 1857 TDM Fiche technique page 677 que c'est un "...centre de force principal..." et lui réserve tout un passage p. 808 où l'on retrouve : "Il est court, dit Aristote, afin que sa force soit plus grande" et il fut appelé par le vulgaire anti-main selon Galien. C'est le premier des doigts situé en contre-bas de la main et chez les primates dont l'homme, il est le seul de la main à être opposé aux autres doigts permettant ainsi la préhension. Le premier des doigt de pieds chez l'Homme n'est en général pas appelé pouce, mais gros orteil et il n'est pas préhensile. Celui qui lui succède est l'Index.
Le pouce est responsable de 40% des fonctions de la main.

Precum, Information ouverte dans une nouvelle page liquide pré-éjaculatoire ou prè-séminal visqueux, incolore et inodore secrété par les glandes de Cowper, émis par l'urètre de l'homme lorsqu'il est sexuellement excité mais avant qu'il n'atteigne l'orgasme et n'expulse le sperme au cours de l'éjaculation.
La présence de se liquide facilitant la masturbation en fait un produit associé couplé à un acte massant.

Prè-séminal,ou precum, liquide produit par les glandes de Cowper qui vient en préparation de l'arrivée du sperme. En massage, les pertes dites prè-séminales sont intégrées comme une information corporelle au même titre que la présence ou l'absence de poils, un grain de beauté, etc.

Prépuce, enveloppe de peau recouvrant le gland de la verge. Son rôle est la préservation de la sensibilité du gland. Son ablation est la circoncision. En massage français, le prépuce est massé.
Termes associés : smegma, kynodesme, docking.

Prolobe, par opposition à l'antilobe que Nicolas Andry à la page 9 de son Orthopédie de 1741 TDM Fiche technique présente comme étant la partie supérieure du lobe de l'oreille.

Pronation, Faire faire à la mains une rotation amenant la paume dirigée vers le bas, vers le haut comme pour recevoir quelque chose. Inverse supination.

Prolabium, terme ancien employé dans l'édition de 1741 de Nicolas Andry, à la page 9 de son Orthopédie de 1741 TDM Fiche technique pour qualifier la partie extérieure des lèvres. La partie intérieure et rouge tout aussi inusitée se nomme Prostomia.

Prostate, Information ouverte dans une nouvelle page glande sensible et érogène de l'appareil génital masculin perceptible avec le bout du doigt lors de son introduction dans l'anus. Sa fonction principale est de sécréter une partie du liquide séminal, l'un des constituants du sperme, et de stocker celui-ci. Chez la femme, les glandes de Skene sont parfois désignées comme une prostate féminine.
Le massage de la prostate dès le 19eme siècle commence a trouver ses disciples comme mentionné dans Du massage de l'urètre sous la douche, (thèse) par François Fournier, Ed. Imprimerie coopérative ouvrière, EO 1909 TDM Fiche technique : "C'est Reliquet, qui, le premier, en 1883, indiqua la nécessité de pratiquer l'expression des glandes prostatiques à l'aide du doigt introduit dans le rectum. Depuis, tous les auteurs qui se sont occupés des maladies des voies urinaires ont conseillé le massage de la prostate" page 39.
_
Historique du massage de la prostate, par le Dr A. Guépin Académie de médecine, 23 octobre 1906 TDM  Fiche technique
Prostatique, voir massage prostatique ; toucher rectal ou massage anal.

Prostomia, terme ancien employé dans l'édition de 1741 de Nicolas Andry, à la page 9 de son Orthopédie de 1741 TDM Fiche technique pour qualifier la partie intérieure et rouge des lèvres. La partie extérieure et tout aussi inusitée se nomme Prolabium.

Pubis, vient du latin Pecten "petit peigne"qui est le nom générique donné aux bivalves c'est-à-dire la coquille Saint-Jacques dont les stries évoquent les dents d'un peigne. Son lien avec le pubis vient de ce que la valve inférieure (coquille), par le rebond de sa charnière rappelait aux anciens le pubis des femmes que l'on a alors nommé Mont de Vénus ou pénil. Le pubis est ainsi un coquillage renversé et le peintre Botticelli (1444-1510) peindra sa Naissance de Vénus , naissant précisément d'une coquille Saint-Jacques tout en dissimulant ses siens de sa main et son sexe de ses cheveux.
Le pubis est la partie inférieure du bas du ventre, délimité par le plis de l'
aine avec la jonction des cuisses et la cavité génitale ou le pénis. Chez l'Homme il se couvre de poils ayant pour fonction la propagation des odeurs sexuelles, il se situe à la base de l'implantation du pénis.

Pubis : sa place dans le massage. Il est considéré comme faisant partie du bas-ventre, c'est la continuation de l'hypogastre, du grec (hypo) « sous, par dessous, au-dessous » et (gastêr) « ventre », ce bas-ventre s'arrête contre le pénis.
En
Massage français le pubis est impliqué dans le massage du ventre et dans celui que l'on opère du nombril jusqu'à la verge avec pour spécificité la présence d'un massage-posé sur le sexe. Dans un deuxième temps, lors du massage du sexe, en prémices aux manipulations génitale, les doigts vont entourer la base du sexe en occupant les aines et en allant chercher l'espace pubien. Ce qui est intéressant c'est que le pubis sera massé dans le sens premier de son étymologie, c'est-à-dire dans un mouvement de peignage tout en conscientisant cette étymologie afin de lui donner sens.

Pulpe, extrémité charnue de leur face interne. On masse avec la pulpe des doigts.

Q

Lettre Q

 

 

R

Lettre R

Rachis, synonyme de Colonne vertébrale.

Raie des fesses, vient probablement du latin rectus qui signifie "droit". Espace que constitue la réunion des deux groupes musculaires composés des fessiers. La raie des fesses ou sillon interfessier est une zone souvent pileuse qui enferme l'anus. Elle est spécifiquement massée dans le Massage français Origine qui lui donne un statut à part entière par exemple via le sciage avec le côté ulnaire de la main afin d'exprimer sa sensibilité propre.

Raphé, Information ouverte dans une nouvelle page (issu du grec raphè qui signifie « couture ») désigne une ligne tégumentaire ressemblant à une couture de peau que forment les tissus de deux structures anatomiques symétriques.
Raphé prépucial, du scrotum, périnéal et anal.
Massage du raphé, en Massage français Origine et Organique le raphé est massé spécifiquement (tout dépend du temps dont on dispose mais l'on peut le manipuler par pincements, gestes circulaires, suivit de couture en partant de l'anus jusqu'au bout du prépuce de la verge).

Rectiligne, caractère de ce qui est droit. En cinématique c'est un mouvement uniformément accéléré.

Rectum, Information ouverte dans une nouvelle page du latin rectus, qui signifie droit, et ce, bien que le rectum soit courbe chez l'humain du fait de la concavité du sacrum et du coccyx. C'est que cette structure a d'abord été identifiée et nommée chez les singes, dont le rectum est droit. C'est le dernier segment du tube digestif que ferme l'anus et qui contient la prostate. Le rectum est spécifiquement massé dans le massage rectal et peut également l'être dans le massage prostatique. Voir aussi le massage anal.
_
Du massage de l'urètre sous la douche, (thèse) par François Fournier, Ed. Imprimerie coopérative ouvrière, EO 1909 TDM Fiche technique : "C'est Reliquet, qui, le premier, en 1883, indiqua la nécessité de pratiquer l'expression des glandes prostatiques à l'aide du doigt introduit dans le rectum. Depuis, tous les auteurs qui se sont occupés des maladies des voies urinaires ont conseillé le massage de la prostate" page 39.

Dossier : Massage anal.

Règles, voir menstruation.

Resorption, action de se résorber verbe transitif. En massage thérapeutique, il s'agit de viser à la disparition d'un hématome, caillot etc.

Rhomboïde, Information ouverte dans une nouvelle page Image le petit rhomboïde s'étend de l'épaule et au rachis. Elévateur et adducteur de l'omoplate qu'il maintien contre la cage thoracique.

Rotation. Pratiquer un mouvement circulaire sur la peau.

S

Lettre S

Sacrum Information ouverte dans une nouvelle page, il s'agit d'un os de forme pyramidale constitué de cinq vertèbres soudées de la colonne vertébrales venant juste à la suite des cinq lombaires.

Ci-contre, nous avons une gravure de Technique du massage, par le Prof. J. Isidor Zabludowski Ed. G. Steinheil de 1904 TDM Fiche technique p 123, fig 32. La main du masseur est posée sur la région sacrée du patient.

Sagittal mouvement qui sépare la droite de la gauche. Voir mouvement frontal et horizontal.

Salive, Information ouverte dans une nouvelle page liquide biologique sécrété par les glandes salivaires, à l'intérieur de la bouche.
D
ans Des sources du savoir aux médicaments du futur, Fleurentin, Pelt et Mazars, Ed. IRD, 2002 TDM  Fiche technique p. 341-342 : Le massage, une forme de traitement dans la médecine traditionnelle chez les Seereer Siin du Sénégal, par Doris Burtscher, Felicia Heidenreich et Simone Kalis paragraphe 6, [Le traitement] nous lisons "Il crache sur ses mains et les passe sur le corps du malade de haut en bas. Par la salive, il transmet la force de ses prières sur le corps malade. Il répète la prière en crachant sur la personne et en la caressant, jusqu'à ce que le malade sente une amélioration."

Sang, Information ouverte dans une nouvelle page liquide vital, rouge chez les vertébrés, qui alimente l'organisme au moyen d'une pompe cardiaque et de vaisseaux sanguins. C'est par lui que passe le dioxygène (O2), les nutriments nécessaires aux processus vitaux de tous les tissus du corps, à transporter les déchets tels que le dioxyde de carbone (CO2) ou les déchets azotés vers les sites d'évacuation (reins, poumons, foie, intestins). Il sert également à amener aux tissus les cellules et les molécules du système immunitaire, et à diffuser les hormones dans tout l’organisme. C’est la moelle osseuse qui produit les cellules sanguines au cours d’un processus appelé hématopoïèse.
Dans le
système humoral des anciens le sang est une des quatre humeurs de la médecine hippocratique (le Sang, le Flegme ou aussi pituite, la Bile jaune et la Bile noire ou atrabile). Il était produit par le foie à chaque battement et reçu par le cœur. C'est William Harvey 1578-1657 qui fit la démonstration qu'il faudrait au foie créer 4000 litres/jour 7999 litres jour... Le sang dans ce système était associé à la jovialité, la chaleur. Notre coeur fait circuler dans notre corps 8 000 litres de sang par jour.
Voir angiologie.

Scarpa, appelé triangle de scarpa. ou trigone fémoral fut définit par Antonio Scarpa (9 mai 1752 – 31 octobre 1832) Information ouverte dans une nouvelle page, c'est une zone triangulaire d'une dizaine de centimètres de hauteur partant en gros de l'aine (Symphyse pubienne) vers le devant de la cuisse. Le triangle de Scarpa est limité en dehors par le muscle couturier, en dedans par le muscle moyen adducteur. Son bord supérieur est formé par l'arcade crurale, sa limite inférieure, en dedans, par le muscle psoas iliaque et, en dehors, par le muscle pectiné.
Cette partie de la cuisse contient la veine fémorale commune, l'artère fémorale commune et les branches du nerf crural. Les éléments vasculaires et nerveux du triangle de Scarpa sont séparés de la peau par une lame ganglionnaire.
Ci-contre, gravure n° 30 page 122 de Technique du massage, par le Prof. J. Isidor Zabludowski Ed. G. Steinheil de 1904 TDM Fiche techniquePétrissage au triangle de scarpa (testicule irritable)

Scrotum, Information ouverte dans une nouvelle page ou bourses, est un sac de peau qui, chez la plupart des mammifères terrestres mâles, est situé entre le pénis et l’anus. Il protège les testicules et les maintient à une température stable. Chez l'homme, tous un réseau musculaire le parcours. Leur ablation se nomme émasculation ou castration.
En massage français les scrotums sont massés en tant que tégument mais aussi en exploitant les perceptions sensitives particulièrement sensible sur la ligne de couture (raphé) qui sépare les bourses et se prolonge jusqu'à l'anus.

Sécrétion, production organique produite par les tissus.

Sédation terme qui vient de sédatif qui veut dire apaisement de la douleur.

Sébacé, Relatif au sébum.
Sébum, sécrétion par les glandes sébacées de la peau d'un film lipidique qui sert à la protéger et, mélangée à la sueur, protège la peau du dessèchement. Il la protège des microbes en l'acidifiant (présence d'acide lactique et d'acides gras) et lui assure une certaine imperméabilité et son hydratation pour plus d'élasticité.

Seins, (du latin sinus, « courbure, sinuosité, pli ») mais aussi la poitrine dans son ensemble, constitue la région ventrale supérieure du torse des mammifères qui et donc de l’espèce homo sapiens sapiens. Dans ce dernier cas, ils sont la partie charnue située sur la face antérieure du thorax. Nicolas Andry dans son l'Orthopédie de 1741 TDM Fiche technique de 1741 les qualifie de "Deux demi-sphères médiocrement espacées."
Dossier :
Massage des seins.

Séminal, qui relève de la semence. Le sperme est un liquide séminal. voir prè-séminal.

Séreux, ayant les caractéristiques du sérum sanguin : partie liquidienne du sang.

Sexe, désigne les organes génitaux mâle (masculins) et/ou femelle (féminins) et dans un triangle formé par les aines, l'anus et le pubis.
Place des production génitales en massage : sperme ; liquide séminal ; menstrues ; chaleur ; couleur ; regard.
-
Sexe masculin : se constitue du pénis, du gland, du prépuce, du méat urinaire et des bourses contenant les testicules.
- Sexe féminin, Information ouverte dans une nouvelle page : (vulve) se constitue des grandes et petites lèvres, du clitoris et du méat urinaire.
Le sexe est
massé en massage tantrique en travaillant dessus comme source d'énergie ou bien  en massage français dont un des fondements est de dire « De ne pas réduire son sexe à ses seules fonctions sexuelles et/ou urinaires. ».
Pour éviter l'emploi
erroné de l'expression "zone intime" pour parler du sexe en massage français, nous utiliserons celui d'Hémicycle intercrural et dans sa conjonction axiale inter points ser aqualifié d'arche inter-axes ou d'arc biaxial.
Sens 2, voir
nom commun. Dossier : Massage génital féminin ; masculin. Voir sexualité.

Sourcil, désigne l'implantation des poils sur l'arcade sourcilière. Nicolas Andry dans son l'Orthopédie de 1741 Fiche technique à la page 5 nous dit que le terme vient du latin Supercilium qui nous indique en fait leur position vis-à-vis des cils qui se trouvent au-dessus de l'oeil.

Sperme, semence masculine caractérisée par une émission (éjaculat) gélatineuse contenant les spermatozoïdes. Son émission à lieu lors du coït, de la masturbation ou de façon plus involontaire chez les personnes émotives voir souffrant de spermatorrhée. En massage, le sperme est considéré comme une information corporelle au même titre que la présence ou l'absence de poils, un grain de beauté, etc. Il peut même être associé à un matériau de travail eu même titre que l'huile mais aucune technique traditionnelle n'implique l'éjaculation dans son déroulé à cause de la dimension prostitutionnelle et attentatoire qu'elle implique. En massage tantrique on va travailler sur la notion de multi-orgasme et non sur l'éjaculation.
1824 - J. L. Prevost et J. B. Dumas démontrent que le sperme dans la semence n’est pas des parasites, comme on pensait antérieurement, mais qu'ils apportent au contraire la conception.

Sphincter, n. m. muscle circulaire en capacité de s'ouvrir ou de se refermer. L'anus est un sphincter d'ailleurs spécifiquement massé en massage français. Dossier : Massage anal.
Livres associées : Les Médecins bretons du XVIe au XXe siècle par le Dr Jules Roger 1900 TDM Fiche technique
Technique du massage, Ed. G. Steinheil de 1904 TDM Fiche technique. Illustre ses propres méthodes de massage avec un travail frontal sur le sexe ou la prostate constituant un des rares ouvrages avec des gravures sur ce type massage

Spinal, Du latin spinalis de spina (« épine ») Relatif à l'épine dorsale de la colonne vertébrale.
Le bord spinal de l'omoplate est l'arc extérieur que l'on peut suivre sous la
peau.

Spiroïde en forme de spires, en spirale. Un massage spiroïde exerce sur le corps des mouvements dessinant une spirale

Sphincter, muscle circulaire. Voir anus.

Squame, n. f. vient du mot latin squama « écaille » à cause de la ressemblance de ces particules de peau qui se détachent de la peau par desquamation.

Stase n. f. réduction ou stagnation de la circulation d'un liquide. On parlera de stases veineuse.

Sterno-mastoïdien, Information ouverte dans une nouvelle page muscle que l'on voit se tendre lorsqu'on penche la tête en arrière qui prend ses attaches de la mastoïde de l'os temporal et l'os occipital en haut pour descendre s'accrocher au sternum.

Sternum, lire la très jolie définition que nous en propose Nicolas Andry, à la page 16 de son Orthopédie de 1741 TDM Fiche technique.
D
ans Des sources du savoir aux médicaments du futur, Fleurentin, Pelt et Mazars, Ed. IRD, 2002 TDM  Fiche technique p. 341-342 : Le massage, une forme de traitement dans la médecine traditionnelle chez les Seereer Siin du Sénégal, par Doris Burtscher, Felicia Heidenreich et Simone Kalis paragraphe 8, [Les idées sur le fonctionnement] nous lisons "Une cause de maladie souvent soupçonnée est la fuite de l'âme, o law. Son emplacement habituel est situé sous le sternum. "L'âme déplacée" est provoquée par une grande peur des sorciers mangeurs d'âme ; cette peur accélère les battements du cœur et l'âme se "cache" dans le corps, toujours du côté gauche. C'est en touchant le côté gauche de la poitrine que le guérisseur examine la position de l'âme. Par les massages, il arrive à ramener l'âme à sa place. Ainsi il guérit les symptômes entraînés par ce déplacement."

Sudatoire Partie des thermes où l'on prenait des bains de vapeur et dans lequel se trouvait l'hypocauste Image

Sudoripare, glande dévolue à l'excrétion de la sueur.

Sueur, liquide organique produit par la peau afin de la refroidir par évaporation. Il est aussi porteur de messages olfactifs sexuels. La sueur est un facilitateur possible en massage, il constitue une information corporelle.

Supination En massage c'est tourner la paume de la mains du haut vers le bas comme on le ferait pour lâcher quelque chose. L'inverse c'est la pronation.

Synciput, terme ancien désignant le sommet du crâne jusqu'à la racine des cheveux. Nicolas Andry, à la page 3 de son Orthopédie de 1741 TDM Fiche technique. Le derrière du crâne se nomme Occiput.

Synovie, (provenant du nom ovum, se traduisant par œuf), est un liquide produit par la membrane synoviale. Ce liquide est visqueux, transparent ou jaune pâle, d'où son nom évoquant le blanc d'œuf cru. Le liquide synovial est composé d'acide hyaluronique, sécrété par les cellules de type fibrocyte de la membrane synoviale, et de liquide interstitiel filtré du plasma sanguin. Il forme une pellicule sur les faces internes de la capsule articulaire.
Son épanchement se nomme une hydarthrose.

 T

Lettre T

Talon,

Tarse, lame fibreuse, épaisse et résistante qui donne la rigidité à la paupière. Dans son épaisseur se logent les glandes de Meibomius.
-
tarse Information ouverte dans une nouvelle page, ensemble de sept os dit tarsiens situés entre les extrémités du tibia et du fibula (péroné), et le métatarse. Le plus gros de ces os est le calcanéum qui constitue le talon du pied. Les autres sont l'astragale, ou talus, le cuboïde, le scaphoïde tarsien, et les trois cunéiformes.

Tégument, (du latin tegere, couvrir) désigne un tissu biologique servant d'enveloppe à un organisme vivant. Les téguments désignent donc à la fois les revêtements externes du corps (peau, poils, cheveux, ongles, écailles, carapace, plumes, ...) et les revêtements internes (muqueuse du tube digestif). Le massage des téguments désigne donc toutes les manipulations faites sur la peau.

Terminaison nerveuse,

Testicule, gonades génératrices mâles des animaux. Les mammifères possèdent des testicules jumelés dans une poche que l'on nomme scrotum ou en langage populaire « les bourses ». En argot on parle de couilles, de roustons, de roupettes, de boules, de burnes etc... Observation en massage : lors d'un massage français, les testicules seront massés.
Ouvrage associé : Généalogie du masculin, par Monique Schneider Ed. Flammarion de 2006 Fiche technique(L'oubli des testicules) p. 103/107.
Oeuvres complètes d'Hippocrate Ed. Baillière, par Emil Littré 1839-1861 en 10 volumes TDM * *  * * * Fiche techniquet.1er, p. 380 sur distribution des sexes influencée par la ligature d'un testicule.
Ci-contre nous avons une gravure de
Technique du massage, par le Prof. J. Isidor Zabludowski Ed. G. Steinheil de 1904 TDM Fiche technique p 120, fig 26.

Tête, organe supérieur contenant la faculté de cinq de nos sens puisque le toucher ne peut être isolé à la main. Voir massage du visage et du cuir chevelu.
Gustabe Flaubert Information ouverte dans une nouvelle page écrit dans ses Notes de voyages en juin 1858 page 344 e-book "Bain turc exquis ; un nègre admirable pour masseur ; celui du Rieff me massait les genoux avec sa tête."

Thénar, du grec « paume » apparu vers 1555, proéminence musculaire située à l'intérieur de la paume de la main en prolongement du pouce et auquel lui fait face l'hypothénar.

Thérapeutique, non mas. qui implique un soin d'ordre médical.

Thorax, mot est emprunté au latin thorax (signifiant « cuirasse », puis « torse » à partir d’Hippocrate). Le terme « poitrine » est communément utilisé comme synonyme de « thorax », mais la notion de poitrine (partie supérieure du torse) s'étend au-delà de la paroi thoracique et de la cavité qu'elle renferme.

Torse, partie de l'anatomie humaine plus communément appelée thorax. Pourtant, dans la langue commune il désigne d'avantage que la poitrine pour s'étendre à l'ensemble du tronc humain.
Torse nu, découvrir son torse.

Trachée, n. f. organe faisant partie des voies respiratoires des vertébrés. Il se constitue d'un conduit élastique (fibro-cartilagineux) qui, permet, lors de l'inspiration, de conduire l'air depuis le larynx dans les bronches et d'évacuer lors de l'expiration dioxyde de carbon. Elle est constituée d'un épithélium respiratoire (cellules à mucus et cellules ciliées) ainsi que de cellules musculaires lisses. Avec l'arbre bronchique, la trachée est une zone de conduction dans les voies aériennes inférieures.

Tragus, Image dit aussi Hircu, éminence de l'oreille qui vient en surplomb du conduit auditif. Il fait face à une autre proéminence, l'Antitragus.

Transsudat, substances qui franchissent facilement les membranes tels que l'eau, les sels minéraux, grâce à leur faible poids moléculaire. D'autre part ce liquide ne contient pas ou très peu de leucocytes (globules blancs) et de protéines. Les transsudats doivent être distingués des exsudats qui eux sont le résultat d'un mécanisme inflammatoire. Alors que le transsudat est un épanchement liquide séreux et albumineux d'origine mécanique pure.

Trapèze, Information ouverte dans une nouvelle page muscle de la loge postérieure de l'épaule, de la nuque, et du tronc, appartenant aux muscles de la ceinture du membre thoracique. Il est très vaste et occupe toute la région supérieure du dos à la manière d'un losange, d'où son nom. On le divise habituellement en trois faisceaux : supérieur, moyen et inférieur.
Livre associé : Luxations en arrière du premier métacarpien sur le trapèze, par Antoine Girard, Paris : Ollier-Henry, 1885 TDM Fiche technique

Trochanter du grec (trokhandêr) veut dire celui qui court, ce muscle forme la protubérance ronde à l'extrémité du fémur et le R se prononce.

U

Lettre U

Ulnaire, (Squelette) du lat. ulna « avant-bras » C’est l’os postéro-médial de l’avant-bras. Os long (1 diaphyse, 2 épiphyses ), pair et asymétrique, il forme avec le radius le squelette de l’avant-bras. Estradère dans sa thèse, Du massage de 1863 page 70Fiche techniquenous parle du Sciage que l'on fait avec le "...bord ulnaire de la main." probablement hypothénar correspondant au geste que l'on fait en massage français lorsque l'on passe la main entre les fesses de la personne massée.

Unguéal(e), relatif à l'ongle. Estradère Fiche techniquedans sa thèse de 1863 écrit page 56 que le Gant est "une espèce de sac de la longueur de la main, fermé à l'extrémité unguéale...".

Urètre, Information ouverte dans une nouvelle page parfois urèthre est le canal de sortie de la vessie. Il a une fonction excrétrice dans les deux sexes (sortie de l’urine) et de plus chez l’homme une fonction reproductrice (passage du sperme).
Livre associé : (thèse) Du massage de l'urètre (en fait chez l'homme) sous la douche, par François Fournier, Ed. Imprimerie coopérative ouvrière, EO 1909 TDM Fiche technique 

Urine, Information ouverte dans une nouvelle page Du latin populaire aurina, croisé du latin urina (« urine ») et aurum (« or »), à cause de sa couleur dorée ; a supplanté la variante orine attestée au XIIe siècle. Liquide biologique composé des déchets de l'organisme que l'homme rejette par les voies génitales. L'urine est secrétée par les reins par filtration du sang, puis par récupération des molécules de l'urine « primitive » pour former l'« urine définitive », qui sera expulsée hors du corps par le système urinaire. L'urine en tant que matériau peut être associée à un massage thérapeutique (urinothérapie), intuitif (douche dorée) ou sexuel (ondinisme).
Arte avait produit un documentaire en 2014 sur : Les superpouvoirs de l'urine dans lequel il était rappelé que le sac amniotique est composé à 80% de l'urine du fétus. Voir Urinotherapie.

Utérus Information ouverte dans une nouvelle page, organe participant aux fonctions reproductrices chez la femme dont l'ensemble des mammifères. C'est une poche très vascularisée, ouverte vers le col utérin à l'extérieur, et qui du côté postérieur, vers l'abdomen, possède deux parties séparées appelées cornes qui débouchent sur les trompes de Fallope conduisant aux ovaires. Ces cornes et le corps proprement dit de l'utérus sont plus ou moins marquée selon les espèces.

 V

Lettre V

Vagin, (du latin vagina, « fourreau ») Information ouverte dans une nouvelle page organe femelle de copulation et voie naturelle pour la mise au monde chez les mammifères. C'est un tractus tubulaire qui relie l'utérus à l'extérieur du corps chez les mammifères femelles. Le vagin se masse en massage français. Estradère, dans sa thèse, Du massage de 1863 Fiche technique page 158 cite Récamier, et les effets du massage dans la contracture spasmodique du vagin.
Vaginal, qui relève du vagin.

Veine, Information ouverte dans une nouvelle page réseau de tissus tubulaire formé pour la distribution sanguine des organismes vivants. Chez l'homme elles se situent généralement proches de la surface du corps avec pour fonction de transporter un sang désoxygéné vers le coeur, à l'exception des veines pulmonaires et contiennent 75% de la quantité totale de sang du corps humain. Lorsqu'elles sont de plus petit diamètre elles s'appellent des veinules. On les distingue des artères qui elles transportent un sang oxygéné qu'elles évacuent du coeur.
– Dans Oeuvres complètes d'Hippocrate par Émile Littré Ed. Baillière 1839-1861 en 10 volumes TDM Fiche techniquet.1er, p. 202 il est fait mention de la distinction entre les veines et les artères, dans le Traité des Articulations d'Hippocrate, expliquant que cela existait déjà à l'époque de Dioclès : « Les ligaments, les chairs, les artères et les veines présentent des différences pour la promptitude ou la lenteur avec laquelle ces parties deviennent noires et meurent. ». Aristote aussi en parle d'une très jolie façon à la page suivante en l'associant à la peau mais pense que les artères servent à la circulation de l'air p. 204.
Ainsi, dans l'antiquité retrouve-t-on un certaine confusion entre veines, artères, bronches, urtères...
p. 235.

Ventre, du latin venter, ventris « renflement, flancs d'un objet » ou du grec gaster, partie antérieure ou basse du tronc également appelé abdomen. Voir alvin.
Le massage abdominal fut l'objet de pas mal de littérature sur le sujet.
Massage Krammgriff, ci-contre dans Le massage par George Berne en 1894 Fiche technique page 249.

 


Tumbo, ventre en Swahili dont on retrouve la trace associée au massage digestif en Ouganda Information ouverte dans une nouvelle page dans : Journal des Voyages - N°780, Année : 1911 TDM Fiche technique 

 

 

 

Krammgriff, Le massage par George Berne en 1894

Verge, n. f. Information ouverte dans une nouvelle page du latin virga qui signifie branche dont le pénis adopte la forme lorsqu'il entre en érection. Au sens anatomique, elle désigne l'appendice génital et urinaire qui, lorsqu'il est associé aux bourses et au pubis, compose le sexe masculin. Sa courbure pathologique s'appelle la maladie de La Peyronie et son érection permanente est le priapisme. Son synonyme le plus morphologiquement proche est phallus mais pas pénis. Pourtant, la verge ne dispose pas des relais symbolique du phallus, sa rigidité ne suffit pas à lui donner les pouvoir de l'ensemencement.
Il est d'ailleurs intéressant de constater que pénis, verge et phallus sont les 3 seuls mots qui désignent l'appendice masculin et que 2 sur 3 évoquent l'érection et contiennent donc en germe, une pression sociale discréditante et sexiste.
La verge se masse en massage français par des massage plaqués et des acupressions.
Texte associé : Littré écris dans ses Oeuvres d'Hippocrate 1839-1861 1ère Ed. Fiche techniquetome 2, pages 39/41 dans le Traité des airs, des eaux et des lieux du corpus hippocraticus : "aussi les enfants calculeux frottent la verge et la tirent, croyant que c'est là ce qui opère l'émission d'urine."
S
ens 2 Voir verge correctionnelle, Massages génitaux.

Vergeture, du latin virga qui signifie branche, est une déchirure sous-cutanée souvent associé à une grossesse ou à un embonpoint et dont l'aspect fait penser à  de petites branches.

Vessie,
Voir vessie nom commun.
_ Voir dans l'édition de Littré dans ses Oeuvres d'Hippocrate 1839-1861 1ère Ed. Fiche techniquetome 2, pages 39/41 dans le Traité des airs, des eaux et des lieux du corpus hippocraticus la place de la vessie associée au massage.
 

Vibratoire verbe vibrer. massage qui à pour objet d'imprimer des vibrations sur le corps. Allées et venues courtes et régulières.

Visage, Information ouverte dans une nouvelle page zone externe de la partie antérieure du crâne de l'être humain, constituant la partie avant de la tête contenant quatre des organes utiles aux cinq sens, appelée aussi face ou figure. Il comprend notamment la peau, le menton, la bouche, les lèvres, le philtrum, les dents, le nez, les joues, les yeux, les sourcils, le front, les cheveux et les oreilles.
Hygiène du Visage, Cosmétique, Esthétique et Massage, par Dr Paul Gastou, 1910 TDM Fiche technique

Voûte plantaire,

W

Lettre W

 Wave (massage Wave) Technique de massage habillé, sur table qui simulent les rythmes marins ou intra-utérins.

 

 

X

Lettre X

 

Y

Lettre Y

 

Z

Lettre Z

 

 

 

 http://www.cfdrm.fr