CFDRM >Livres de la bibliothèque du CFDRM Livres de la bibliothèque > Dictionnaire des termes anatomiques
Dernière modification : lundi 15 avril 2019, 18:28

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Le dictionnaire interne de hiéroglyphes du CFDRM

*** Prenez cela comme les pièces d'un puzzle que l'on commence à ordonné plutôt que comme un dictionnaire qui l'est déjà.

Nous parlerons davantage d'un lexique très général sans prétention à l'attention du CFDRM que d'un index universitaire, au même titre d'ailleurs que l'ensemble de nos dictionnaires, mais au regard des textes mettant en lien massage et Égypte ancienne ainsi que la relation privilégiée que nous entretenons avec l'égyptologue Richard-Alain Jean, il nous est apparu pertinent de constituer ce petit corpus de translations et de traductions.

Comme les mots en égyptiens ne diraient rien aux utilisateurs habituels de cette page nous les remplacerons par les mots français mais accompagnés du hiéroglyphe correspondant et de sa translittération.

Dico internes

 

Il faut savoir que la translittération qui permet le glissement d'une langue méconnue vers la prononciation d'une langue commune compromet de fait l'intégrité formelle de celle-ci. Le linguiste Marcel Jousse avait créé le terme d'algerbrose pour désigner la latinisation désastreuse des langues orales. La traduction d'un glype en mot puis un mot en son donne des résultats parfois plus que discutés ce qui nous fait dire qu'une langue est non fixée c'est-à-dire sujette à variations, à interprétation, comme le sera le français du XVIe siècle. Il faut savoir que plusieurs hiéroglyphes peuvent servir à désigner un même mot et les égyptologues ne sont pas toujours d'accords. Il n'existe donc pas de transcription Information ouverte dans une nouvelle page universelle des hiéroglyphes qui soit unanimement reconnue donc ce n'est pas cette page qui va changer quelque chose. Ici nous ne proposons qu'un répertoriage incomplet touchant à notre domaine.
1. Un hiéroglyphe peut désigner par exemple un organe mais ce même organe peut disposer de hiéroglyphes différents voir toute une combinaison de symboles de nature à désigner le dit organe.
2.
voir ici la façon dont nous utilisons les symboles mais pour ceux concernant l'Égypte, un icône-type sera affecté :
le sphinx pour les dieux ou apparentés / le masque pour les rois/ l'arabe pour les hommes/ le site pour les lieux,le chameau pour les
égyptologues et enfin,  le facies d'oiseau pour les divers.

Exemples de hiéroglyphes associés au massage : (à prendre avec d'infinies précautions tant rien n'est définitif ni corrigé, il ne s'agit pour l'instant que d'un listage passif criblé d'approximations).


« Masser »


«
Massage »
pLouvre 

« oindre »

« oindre »
par Faulkner

« oindre »

« oindre »

par Faulkner

« fricionner »

 

Gz = « enduire »

Les obstacles : ce n'est pas parce que deux signes juxtaposés forment un mot comme massage que mis ailleurs et accompagnés d'autres signes ils ne désigneront pas autre chose parce que le contexte aura changé.

Lettre A

Abeille, bj.t se prononce (bit).

Amon, (Égypte) dieu égyptien. Entrée avec le massage développée dans le Dico des noms propres.

Anubis, Information ouverte dans une nouvelle page (Égypte) Translittération Hannig Information ouverte dans une nouvelle page ?npw. à développer.

Aisselle, (Dico d'anatomie) Raymond Oliver Faulkner la référence telle que Faulkner p. 181, Wb. III p. 204, 15-17. JEAN 2010 TDM Fiche technique p. 57 3.3) la cite.

B

Lettre B

Bassin, [consonne] translittération [correspond au son ch de chat] Code Gardiner : N37.

Bitume, Mennen, (pour le rituel d'embaumement) voir (sefetj).

Bouche, [consonne] Code Gardiner : D21 Translittération msr/r/r[r] resh hébreu Code Gardiner : D21.
Description : Bouche (Idéogramme dans rA 'la bouche', d'où dérive la phonème (son) 'r'.)

Signification : — 
Entre par exemple dans la composition de "
oindre" par Faulkner.
Dans le
pLouvreE 32847 {Bardinet TDM  Fiche techniquep. 82, Fig. 27} D21:O34 forment le cadratavec la bouche D21posée sur le verrou, O34.

Bras (générique),
Bras (paume ouverte), [semi-consonne bilitère]des. : Bras tendu, main paume vers le haut, se nomme aïn, translittération et le code gardiner est D36.

Signification : —

C 

Lettre C

Cartouche,

Cadrat,
Demi-cadrat horizontal,
Demi-cadrat vertical,  
Quart de cadrat,

Chouette, [consonne]ou, plus tardivementCôte d'animal [Aa15], translittération m [correspond au son m "en qualité de, comme..."] Code Gardiner : G17.

Classification de Gardiner, méthodologie mise en place pour organiser les hiéroglyphes. Un lettre définie la famille à laquelle il appartient et le numéro correspond à l'ordre d'arrivée dans cette liste. Ci-dessous les familles qui nous concernent, sinon, voir les autres )

  • A. Homme et ses occupations
  • B. Femme et ses occupations
  • C. Divinités anthropomorphes
  • D. Parties du corps humain

Cobra, [consonne] translittération [correspond au son d de dieu] Code Gardiner : I10.

Coeur, aty, ou ib, le siège de la personnalité, de la mémoire et de la conscience.
Le
cœur, à cause de ses pulsations est une porte privilégié pour le malin qui s'infiltre par des vents qui viennent de l'extérieur puis de lui, se propagent à l'ensemble du corps. Le mal peu aussi entrer par l'oeil gauche et ressortir par le nombril comme nous ne lisons dans le pLouvre {Bardinet p.35 et suivantes TDM  Fiche technique}.

Colonne vertébrale, et côtes. Dans La mère, l'enfant et le lait en Égypte ancienne, par Richard-Alain JEAN et Anne-Marie Loyrette, Ed. L'Harmattan 2010 TDM Fiche techniquepage 45 il est dit qu'elle peut être symbolisé par des signes comme F37, F38F39 etc jusqu'à 41. La vertèbre seule est la F139et les signes D157 et D 157 pour la partie de rachis pouvant être classé dans les représentations humaines.

Corps (le)Djet,

Corbeille à anse, [consonne unilitère] se nomme kaf, translittération k comme castor. Son code Gardiner est : V31.

CôteDescription : Côte d'animal, côté. Son code Gardiner est Aa15, M /gs /im /m. Associé au Verrou O34 cela nous donne oindre.

Cou, wsr.t JEAN et Anne-Marie Loyrette, Ed. L'Harmattan 2010 TDM Fiche techniquepage 46 où ils abordent les différentes parties du cou et comment cela s'écrit en hiéroglyphes.

Crible, corbeille ou placenta, [consonne unilitère] translittération [Le h en égyptien dispose de quatre formes (h1, h2, h3, h4), celui-ci correspond au reu allemand comme dans achtung, on lui donne le code x mais celui de Gardiner est : Aa1.]

D

Lettre D

Décontracturant, ici nous en avons la mention hiéroglypgique avec Jean/Loyrette, Éd. L'harmattan 2010 TDM Fiche technique (Chapitre V) - 5.2.1. p. 90 « Le rhizome du « souchet comestible Information ouverte dans une nouvelle page », Cyperus esculentus L., est utilisé dans nombre de formulations médicales égyptiennes anciennes, par ex. sous forme d'huile en compagnie d'autres graisses, mrt, dans un décontracturant musculaire (pRamesseum, V. n° III n) » [Classification de la formulation en présence : par le logiciel : (JSesh) U7:D21-V28-X1-G43-D36-V28-N12:Z2-nw:Z2].
Déconstruction hiéroglyphique : A FAIRE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Département d'égyptologie du CFDRM, voire dico des noms Propres.

Dieux maléphiques, Seth, Khonsou (répand les cancers Bardinet p. 37), Sekhmet,

E

Lettre E

Enduire , (Enduire son dos [en hiéroglyphes]) Jean/Loyrette, Éd. L'harmattan 2010 TDM Fiche technique(Chapitre VII - 7.2.1. p. 116) pEbers 836. 97, 10-11ab
[
Classification de la formulation en présence : Aa15/O34 + A24 + F37/X1+Z1 + F51/O34 + M17 + G17 et par le logiciel : (JSesh)  Aa15:O34-A24-F37:X1-Z1-F51:O34-M17-G17]


Chapitre XV 15.3. p. 237 "Avant l’examen, les textes nous indiquent que l’on doit enduire la poitrine et les deux bras de la femme avec de l’huile neuve à son coucher (pKahun 26. 3, 12b-13a ; pBerlin 196 vs. 1, 9b-9d)."
Déconstruction hiéroglyphique :

Description : Côte d'animal

Aa15
M /gs /im /m

Signification : côte, côté

Des. : Verrou

O34 (var.Aa8)

Translittération : Z/S

Signification : —

Des. : Homme frappant avec un baton

A24 (var.D40)
Trans. : in

Signification : force, effort, travail, violence, enseigner

 

 

Des. : Colonne vertébrale et côtes

F37 (var.F38,F39,M20) (gr.M21)
p
s/sm/t

Signification : dos

X1

Trans. : t

Des. : pain

Signification : le concept de féminin

F51

Des. : Morceau de chair

Signification : chair, viande, partie du corps

Déterminatif

Z1

 

 

 

Des. : Roseau

Appelé : yod

M17
Trans. : ou
J

Signification : homme, humain, [je]

 

 

 

Des. : Chouette

G17

Trans. : m

Signification : —

 

 

 

 

 

F 

Lettre  F

Filet d'eau, [consonne unilitère]ou plus tardivementla couronne de basse Égypte translittération n parfois nt [correspond au son n] Code Gardiner : N35.

Flan de colline, [consonne unilitère]appelé le qof, ou q correspondant au qaf arabe venant du fond de la bouche, code Gardiner : N29.

Flasque, knkn. Déconstruction hiéroglyphique : N35V31Aa2 Jean/Loyrette, Éd. L'harmattan 2010 TDM Fiche techniquep. 256 (Wb V, 134, 10). [Code de la formulation en présence selon le logiciel (JSesh) : V31:N35-V31:N35-Aa2] "Ne doit pas convenir pour désigner la flaccidité de la verge flasque ou de la peau mais concerne seulement les tissus sous-cutané je pense." R-A J.

 

Friction , Jean/Loyrette, Éd. L'harmattan 2010 TDM Fiche technique(Chapitre XX) 20.1.1. p. 323) pEbers 808. 95, 1-3
[
Classification de la formulation en présence : par le logiciel : (JSesh) S29-M17-K1:N35-nw:D36]

Déconstruction hiéroglyphique :

Description : Vêtement plié

S29
Translittération : s/z

Signification : —

 

Des. : Roseau

Appelé : yod

M17
Trans. : ou
J

Signification : homme, humain, [je]

Des. : perche du Nil (Tilapia nilotica) [bilitère]

K1
Trans. :
in

Signification : Poisson boulti

Des. : Filet d'eau

N35
Trans. :
n/nt

Signification : —

 

 

Des. : pot (ind.D12,N33,Y24)

W24

Trans. : nw

Signification : pot, vase, mesure, tributs, bière, liquides, boisson, ivresse, oindre [c'est un bilitère].

Des. : Bras tendu, main paume vers le haut

D36

Signification : —

Frotter, « verbe » Sjn, = zjn.
Dans Un massage obstétrical en Égypte entre la XVIIe et VIe dynastie chez Edwin SMITH (1822-1906), par Alain Cabello-Mosnier, 10/07/2018 nous retrouvons cette valeur associée à une préparation destinée à un massage vaginal XX, 18c, section II (nous retrouvons une thérapeutique présentant un massage du vagin dans les cas d'matométrie.). Nous avons aussi une entrée avec le verbe frotter p. 182 (c).

[Code de la formulation en présence selon le logiciel (JSesh) : S29-M17-K1:N35-Aa2:D36]

Déconstruction hiéroglyphique : forme linéaire

Description : Vêtement plié

S29
Trans. : s/z

Signification : —

 

 

 

Des. : Roseau

Appelé : yod

M17
Trans. : ou
J

Signification : homme, humain, [je]

Des. : perche du Nil (Tilapia nilotica) [bilitère]

K1
Trans. :
in

Signification : Poisson boulti

 

 

Des. : Filet d'eau

N35
Trans. :
n/nt

Signification : —

 

 

Des. : Pustule, ou substitut de divers signes

Aa2 

Signification : maladie, états du corps, enfler, odeur, excréments, sale

Des. : Bras tendu, main paume vers le haut

D36

Signification : —

 

 

G

Lettre G

Ganglion lymphatique,

Ges, onguent, (pour le rituel d'embaumement).
Les égyptiens disposaient de
dix onctions pour l'embaumement du corps :
1 - (segen, correspond à l'
onction) de la tête jusqu'aux pieds, onguents de l'Ouverture de la bouche, onguent de fête, onguent nekhenem (?), onguent iber(?), onguent de sapin âch, onguent de Manou (?), fard des lèvres.

Gz, = « enduire ». que nous retrouvons dans Un massage obstétrical en Égypte entre la XVIIe et VIe dynastie chez Edwin SMITH (1822-1906), par Alain Cabello-Mosnier, 10/07/2018 associé à une préparation destinée à un massage vaginal XX, 18c, section II (nous retrouvons une thérapeutique présentant un massage du vagin dans les cas d'matométrie.).
[Groupe
Gardiner Aa16:O34-A24] Déconstruction hiéroglyphique :
A24O34 (phon. s, z)
    
Aa16          O34                  A24

Gz = « enduire »

Griffe, signe qui ne dispose pas de code mais désigne les ongles entrant dans la formation du mot manucure lorsqu'il est accompagné de l'oeil = jret qui signifie faire.

H

Lettre H

Hiéroglyphe, voir dico des noms communs : hiéroglyphes.

Hyène, terme féminin qui se dit Hétjet avec ce hiéroglyphe correspondant au code E82. Dans Un massage obstétrical en Égypte entre la XVIIe et VIe dynastie chez Edwin SMITH (1822-1906), par Alain Cabello-Mosnier, 10/07/2018 chapitre - Sur la hyène développé à partir de Jean/Loyrette, Éd. L'harmattan 2010 TDM Fiche technique nous avons une masso entrée. Signe hors classification de Gardiner.

I

Lettre I

Imhotep, ou Eimophth,(Égypte) mais entrée développée dans le Dico des noms propres.

Ikhékhi, (Égypte) haut masso-personnage mais entrée développée dans le Dico des noms propres.
Article afférent : Le mastaba d'Ikhékhi, par Alain Cabello-Mosnier le 28 août 2018 p/o le CFDRM de Paris.

Iwn-n-pt, lin.

J

Lettre J

Jambe, ou pied [consonne unilitère]Code Gardiner : D58  translittération b [correspond au son b]. Code Gardiner : D58

K

Lettre K

Khnoum, Concerné(e) par le massage(Égypte), entrée développée dans le Dico des noms propres

Khnoumhotep, Concerné(e) par le massage (Égypte) . Entrée développée dans le Dico des noms propres.

Nous disposons aussi d'un Dico hiéroglyphique.

L

Lettre L

Les sept huiles, http://www.hierogl.ch/hiero/tpt#_2  twAwt huile touaout.

Lien, ou entrave pour les animaux,désigne la consonne unilitère Trans. : IFAO   t de tiers. Code Gardiner : V13 (var.V14).

 

M

Lettre M

Terme en lien direct avec le massage. Main, [consonne unilitère]translittération d Code Gardiner : D46.

c'est ce que nous retrouvons ci-contre associée à l'oeil = jret ce qui donnerait (manucure). Ce hiéroglyphe est gravé dès l'entrée du mastaba de Niankhknoum et de Khnoumhotep, les "Superviseur des manucures du palais royal". Voir la vignette de droite ci-dessous, néanmoins, la main dispose de nombreuses représentations selon ce que l'on veut lui faire dire et c'est au regard de son importance dans la pratique des massages, (nous le ferons avec le pied aussi), que nous restituerons tous les hiéroglyphes et que nous les répertorierons.

      D46          D46A          D46B        D46C           D47               D47A            D48            D265          D266             D267          D268           D269

     D270         D271          D370          D409

R-A Jean p. 45 nous dit par exemple "Un autre terme pour dos [...] est utilisé pour désigner la nageoire qui est sur le dos du synodonte (pBerlin 71. 6,11) dans des expressions comme sn rt "dos de la main" (pSmith 20. 8, 2).

Terme en lien direct avec le massage.Manucure, Jrw-'nwt  serait la représentation la plus "probable" pour former le signe manucure, sachant que rien n'est définitivement fixé. Donc ici nous sommes en présence de l'association de l'oeil = jret (à lire iret qui veut dire faire), code Gardiner D4 et de la griffe qui, elle, ne dispose pas de code mais désigne les ongles ce qui nous donne faire les ongles.
Jret sert à écrire le verbe jrj (lire iri) = "faire, agir" qui peut donner jriw (lire iriou) "celui qui fait", et désigner ici le préposé aux ongles ('nwt), donc une personne qui "fait les ongles", bon c'est un peu raccourci mais c'est en gros l'étymologie de l'expression "manucure" en égyptien.

Cet exemple provient de L'intrigante histoire du Papyrus du web... par Alain Cabello, le vendredi 5 juillet 2013.

Ci-contre, la sources paléographiques en provenance du mastaba de Niankhknoum et de Khnoumhotep Fiche technique

(Boucle de cheveux (var.D3a). Gardiner D3 EGPZ 57464 (e078) dont la Translittération serait ny/ni.
Commentaires : Déterminatif dans Sny 'les cheveux', 'les poils', et les mots apparentés ; dans inm 'la peau', et les verbes et substantifs en relation avec la notion de deuil.
Information ouverte dans une nouvelle page. Le symbole peut ainsi entrer dans de nombreux hiéroglyphe comme celui de la peau.

 

Lire jrw-'nwt, avec l'oeil et la griffe (manucure).

MASSAGE, je rappelle que tout cela reste à vérifier mais nous retrouvons cette composition dans le pLouvreE 32847 {Bardinet TDM  Fiche techniquep. 82, Fig. 27}. D21:O34 forment le cadratavec la bouche D21posée sur le verrou, O34.

MASSER, c'est l'ouvrage Médecins et magiciens à la cour du pharaon. Une étude du papyrus médical Louvre E 32847, par Thierry Bardinet, Ed. Khéops et musée du Louvre, Paris, 2018 TDM  Fiche techniquep. 72 - fig. 22 ci-dessous. (Attention, Fig. 19 p. 67 nous avons ce signe et pourtant pas de trace de massage mais juste d'huile, idem p. 75, donc pousser les recherches. En effet, ce n'est pas parce que deux signes juxtaposés forment le mot par exemple massage que mis ailleurs et accompagnés d'autres signes qu'ils désigneront toujours massage parce que le contexte aura changé.
Dans JEAN, LOYRETTE 2010
TDM Fiche technique p. 105 (c) nous retrouvons cette valeur.

[Classification par le logiciel : (JSesh) de la formulation en présence : $r-V31A:X1-$b-O34:D21-G14-[[-W24:Z2-+l (masser)+s-]]-R15-D58-X1:Z9-A24-Aa2:D40-W24-Z7-M36:D21-Z7-Z7-F51-D2-Z1-I9-[[-Aa13:O34-+l (oindre)+s-]]-V1:D40-M23-Z7-D21-N5-Z2]

 Déconstruction hiéroglyphique

   

Des. : pot (ind.D12,N33,Y24)

W24

Trans. : nw

Signification : pot, vase, mesure, tributs, bière, liquides, boisson, ivresse, oindre [c'est un bilitère].

Et le pluriel Z2

 

Mèche de lampe, [consonne unilitère]dérivant probablement de Hat 'mèche', (gr.W22) translittération [Le h en égyptien dispose de quatre formes (h1, h2, h3, h4), celui-ci correspond au son emphatique h de Mohamed], signifierait possiblement : chandelle Code Gardiner : V28.

Met, se dit mt (prononcé mèt) ou son pluriel Mtw metou (w=ou) terme générique nommant les organes tubulaires, on parle aussi de conduit-mt amenant l'air ou les liquides eau/urine comme veines et artères, la trachée, l'urètre etc.
"
désigne tout ce qui est considéré comme différents tubes voisinant dans l'organisme et se chevauchant, un peu comme un fagot, se faisant suite ou non. Ainsi, il existe des metou organes pleins [comme les muscle]et des metou organes creux." ou "...des gros metou évidés transporte l'aire ou des liquides (artères, veines et d'autres tuyaux comme par exemple les uretères). « deux metou sont sous elles (les clavicules, l'un à droite et l'autre à gauche de la gorge et du larynx. Ils alimentent les poumons. » - soit, les deux bronches souches reliant les poumons à la trachée." À propos des instruments médico-chirurgicaux métalliques égyptiens..., par R.-A. JEAN, Éd. Cybele, Paris, 2012 TDM Fiche technique p. 11.
Néenmoins, on parlera des « deux
metou pour les deux testicules, ce sont eux qui donnent la semence. » - il s'agit des canaux déférents. p. 12.

Muscle, se dit mt (prononcé mèt) considéré comme un organe tubulaire plein. Bardinet, Ed. Khéops et musée du Louvre, 2018 TDM  Fiche techniquep. 61 chapitre Patients souffrants des conduits-mt et des extrémités des membres.

N

Lettre N

Neheh, huile, (pour le rituel d'embaumement).

Netjerou, Information ouverte dans une nouvelle page désigne les « dieux », les hommes se nomment remeth.

Niankhknoum,Concerné(e) par le massage (Égypte) , entrée développée dans le Dico des noms propres.

Niousserre, 6ème ( (Pharaon d'Égypte), entrée développée dans le Dico des noms propres.

O

Lettre O

Odeur, « = sty ».
Dans JEAN, LOYRETTE 2010
TDM Fiche technique p. 105 (c) nous retrouvons cette valeur.

[Classification de la formulation en présence : S29+X1/Aa2 & S29+V13/Aa2 sty et par le logiciel : (JSesh) S29-X1:Aa2 & S29-V13:Aa2]

Odeur en hiéroglyphe

 

 

Déconstruction hiéroglyphique

 

  

Description : Vêtement plié

S29
Transliteration IFAO   s/z

Signification : —

 

Des. : Lien pour les animaux

V13 (var.V14)
Trans. : IFAO 
  t

Signification : —

 

Des. : Pustule, ou substitut de divers signes

Aa2 

Signification : maladie, états du corps, enfler, odeur, excréments, sale

Oeil, = Jret  (à lire iret)avec pour code Gardiner D4, translittération m/ir (bilitère) qui devient le déterminatif des mots en relation avec l'action de voir et l'organe de la vue et pour signification : œil, vision, états ou actions de l'œil mais aussi de faire. Par exemple, l'oeil combiné avec la griffe permet la formation de manucure.
Selon {Bardinet p.35 et suivantes
TDM  Fiche techniquenote de bas de page} le mal peu aussi entrer par l'oeil gauche et ressortir par le nombril comme nous ne lisons dans le pLouvre .

Oeil d'Oudjat ou l'œil d'Horus = Oudjat, Information ouverte dans une nouvelle page. En 1911, l'égyptologue Georg Möller Information ouverte dans une nouvelle page identifia à partir de documents du Nouvel Empire, que certains signes hiéroglyphiques pouvaient raisonnablement servir à mesurer des volumes de grains notamment l'œil d'Horus dit Oudjat.

 

Oindre, « verbe » g et ses variantes.
Dans JEAN, LOYRETTE 2010 TDM Fiche technique Chapitre XVI - 16.1.2. p. 259/260 : Notes — nous retrouvons cette entrée. "(c) g« oindre » : Wb V, 210,12 - 202,13 ; Alex. 77.4689, 78.4481 (« oindre », aussi « taner » à l’huile) ; Hannig-Wb II,2 - 3621 « salben » (oindre) - 36126 ; PtoLex. p. 1106 « to anoint » (oindre) ; ERICHSEN 1954, p. 562, dém. g « oindre » ; BARDINET 1995, p. 442 « enduire » ; WESTENDORF 1999, p. 4360 « salben ». Voir le mot g : Wb V, 202, 14-16 ; Alex. 78.4482 « onguent » ;

PtoLex*. p. 1107 « ointment, unguent » (pommade, onguent) ; ERICHSEN 1954, p. 592, dém. gs « onguent ». pEbers 104. 25,11 * « les onguents gw » dont le JSeth est : Aa15:O34-A24-W23:Z2.
* A ptolemaic lexikon par P. Wilson Ed. Peeters, Leuven, 1997.
[
Classification de la formulation en présence : Aa15/O34+W23+A24 sty et par le logiciel : (JSesh) Aa15:O34-W23-A24]

Oindre en hiéroglyphe

Déconstruction hiéroglyphique :

 

Description : Côte animal

Aa15
Trans. : M /gs /im /m

Signification : côte, côté

Des. : Verrou

O34 (var.Aa8)

Trans. : Z/S

Signification : —   

 

Des. : pot à anses (gr.W22)

W23

Signification : pot, vase, mesure, tributs, bière, liquides, boisson, ivresse, oindre

 

Des. : Homme frappant avec un bâton

A24 (var.D40)
Trans. : in

Signification : force, effort, travail, violence, enseigner

Source : Raymond O. Faulkner - dictionnaire Faulkner page 42 - rang : 17
Mot : ama - Translitteration
m.
* Note : R-A J. Faceb. me dit "
Oindre dans pRamesseum (-1991 à -1783 av. J.-C.) IV.E 1. 1-2 vient en remplacement du précédent [Classification de la formulation en présence : par le logiciel : (JSesh) Aa15:D40].Donc là nous avons un raccourcissement avec l'emploi des deux premiers glyphes présents dans le pEbers 104 (?-?).

 

 

 

 

 

 

Oindre par Faulkner : dictionnaire Raymond O. Faulkner page 65 - rang : 2 - consacrer par l'onction, oindre, enduire, farder
Mot : wrH
Information ouverte dans une nouvelle page wr - consacrer par l'onction, oindre qn, m 'avec' de l'onguent ; enduire d' huile.
[Classification de la formulation en présence : et par le logiciel : (JSesh) Ff301-G36:D21-V28-W23-A24]

 

 

 

Des. : Hirondelle ou martinet

G36

Translittération wr

Signification : hirondelle, oiseau

Code Gardiner : D21

Des. : bouche (Idéogramme dans rA 'la bouche', d'où dérive la phonème 'r'.)

D21

Trans. : msr/r/r

Signification : —

Des. : Mèche de lampe (gr.W22)

V28

Trans. : valeur phonétique ?, dérivant probablement de Hat 'mèche'

Signification : chandelle

Des. : pot à anses (gr.W22)

W23

Signification : pot, vase, mesure, tributs, bière, liquides, boisson, ivresse, oindre

Des. : Homme frappant avec un bâton

A24 (var.D40)
Trans. : in

Signification : force, effort, travail, violence, enseigner

Jean Capart nous restitue p. 52 Ouvrage en ligne sur un autre site. de tome 1 TDM Fiche technique le mot oindre ou râcler. Il nous dit "Le terme est fréquemment employé avec ce sens dans les textes médicaux."
[
Classification de la formulation en présence : par le logiciel : (JSesh) O34:K1:N35]

 

Des. : Verrou

O34 (var.Aa8)

Trans. : Z/S

Signification : —  

Des. : perche du Nil (Tilapia nilotica)

K1
Trans. :
in

Signification : Poisson boulti [trilitère]

Des. : Filet d'eau

N35
Trans. :
n/nt

Signification : —

 

 

Ouâb, de Sekhmet Information ouverte dans une nouvelle page, (Égypte), entrée développée dans le Dico des noms communs.

Ouam,

Ounas, (Égypte), entrée développée dans le Dico des noms propres.

P

Lettre  P

Pain, [consonne unilitère]désigne le principe de féminin, translittération t [correspond au son t]. Code Gardiner : X1.

Peau, (Dico d'anatomie) (idem, op. cit. Information ouverte dans une nouvelle page supra JEAN, LOYRETTE 2010 TDM Fiche technique p. 56). La peau en égyptien se nomme mais sa graphie dans le (pSmith 21. 3-6 det. D3) nous donne jnm. Le pEbers en propose une autre variante et le copte l'écrit nom B, (peau du corps). Selon les mouvements linguistiques, le type de peau concernée, {humaine, animale}, la formulation peut ainsi bouger. Peau semble aussi vouloir désigner les bêtes d'un troupeau comme nous parlons encore de tête.

Per médjat, (bibliothèque en égyptien). Bibliographie :
La mère, l'enfant et le lait en Égypte ancienne, par Richard-Alain JEAN et Anne-Marie Loyrette, Ed. L'Harmattan 2010 TDM Fiche technique
- Page 313 : «  Le traitement habituel consiste à faire des
massages circulaires avec expression manuelle du lait, afin d’assouplir l’aréole et de soulager la pression.  »
À propos des instruments médico-chirurgicaux métalliques égyptiens conservés au musée du Louvre, par Richard-Alain JEAN Éd. Cybele, Paris, 2012 TDM Fiche technique 
Une approche nouvelle de l'embaumement dans l'ancienne Égypte : les instruments des prêtres-embaumeurs par Francis Janot 1998 et dans ce pdf page 14 un extrait d'un livre de Leca (Ange-Pierre Leca, Les momies, p.54).
Une rue de tombeaux a Saqqarah, par Jean Capart Ed. Vromant & Cie 1907 TDM Fiche techniquetome 1 (massage et pédicure) et TDM Fiche techniquetome 2 (planches de pédicure n° LXVII (67) Ouvrage en ligne sur un autre site.)
Estradère, Du massage de 1863 TDM Fiche technique page 11, « D'après Alpinus, les Égyptiens se servaient aussi du massage. » voir aussi p. 46/47.
Alpinus De Medicina Egyptiorum 1591 TDM Fiche technique pages 11, 25, 27 et 47
Claude-Étienne Savary, Lettres sur l’Égypte de 1785 en 3 volumes TDM Fiche technique
Abdeker, 1754 (article : un massage égyptien ?)
Sydney-Hervé Aufrère, Thot Hermès l'Egyptien : De l'infiniment grand à l'infiniment petit, éditions L'Harmattan, Collection KUBABA, Série Antiquité XIII, Paris, 2007.

Peret en ouân, (baies de genévrier). Peret c'est la sortie, c'est-à-dire la germination et ouân c'est le genévrier Information ouverte dans une nouvelle page. L'huile de cade (sefetj per em ouân) issue du genévrier qui rentrent dans l'onguent précieux (merehet chepeset) & l'onguent de minéral divin (merehet net aât netjeret) du Rituel de l'Embaumement.

Phallus, (Dico d'anatomie) D53 b/mt. [bAH] mais Bardinet p. 64 dit que phallus ne s'est jamais désigné sous le terme de mt. Voir testicule.

    D52                  D52A       D281       D282            D380         D390           D410           D410A

Pied ou jambe, [consonne]Code Gardiner : D58  translittération b [correspond au son b] Code Gardiner : D58.

Placenta, JEAN, LOYRETTE 2010 TDM Fiche technique p. 329 "En ce qui le concerne, le placenta correspondant pour les Égyptiens au sang non encore utilisé pour la confection de la chair de l’embryon, voir encore le pRam. IV, C 17-18 (JEAN, LOYRETTE, dans ERUV II, 2001, p. 561-563)."

Plan d'édifice, [consonne]translittération h [Le h en égyptien dispose de quatre formes (h1, h2, h3, h4), celui-ci correspond au son h du hot anglais], il dispose du code Gardiner : O4.

Pot (vase),  (ind.D12,N33,Y24) avec pour code Gardiner : W24 ; bilitère tranlitéré : nw (nous). Signification : pot, vase, mesure, tributs, bière, liquides, boisson, ivresse, oindre. Ce hiéroglyphe servira à écrire le mot mais aussi frictiontel que l'indique Jean/Loyrette, Éd. L'harmattan 2010 TDM Fiche technique(Chapitre XX) 20.1.1. p. 323) pEbers 808. 95, 1-3 mais aussi le massage associé à Z2 {Bardinet TDM  Fiche techniquep. 72 - fig. 22}.

Pot à anse, (gr.W22) W23. Signification : pot, vase, mesure, tributs, bière, liquides, boisson, ivresse, oindre.

Ptahshepses, (Égypte) masso-personnage développée dans le Dico des noms propres.

Pubis, pubis féminin m.t. p. 170.

Q

Lettre Q

 

 

R

Lettre R

Roseau, [semi-consonne bilitère]   appelé : yod Information ouverte dans une nouvelle page, tranlitéré eng. ou J Fr. &Germ. M17 prononcé "ieux" comme yacht. Le double roseau dit double yod tranlitéré y. Même prononciation. Signification : homme, humain, [je].

Remet, désigne communément les « hommes » et le terme netjerou Information ouverte dans une nouvelle page les « dieux ». Sert aussi pour désigner : les homme(s), les humains, les mortels, l'humanité, les gens, les personnes, le personnel.

Ro, à translittérer 'r(3)' prononcer " rA ") correspond donc à un volume, à une unité de mesure égyptienne, soit une fraction correspondant pour nous à 0,060 litre (0,0600625). Par exemple, une mesure jp.t (lire " oïpé "), comprend 320 r(3) = 320 parties (pour nous : 320 partie de 19,22 litre). Les fractions de "l'œil d'Horus" se déclinent aussi en parties r(3).
Dans
Un massage obstétrical en Égypte entre la XVIIe et VIe dynastie chez Edwin SMITH (1822-1906), par Alain Cabello-Mosnier, 10/07/2018 nous retrouvons cette valeur associée à une préparation destinée à un massage vaginal XX, 15c, section I (Plante-ouam, 20 ro, huile 1/8 ro, bière douce 40 ro,).

S

Lettre S

Saqqarah, (site d'Égypte) importante nécropole ayant lien avec le massage mais voir dans le Dico des noms propres. Abydos en est un autre, où se trouvait le tombeau d'Osiris, le dieu principal des morts,

Sang, (snfw). Le sang est un liant, il fabrique le fœtus dans le ventre maternelle, transforme la nourriture en chair, cicatrise, mais lorsqu'il est freiné dans son circuit naturel et fait enfler la partie, particulièrement dans le cas de blessures, il se retourne alors contre le corps et le ronge sous l'emprise du malin comme en témoigne la présence de pus réputé dévoreur de chair. Ce sang vicié apporte de la vermine et doit être stoppé. {Bardinet p. 37 TDM  Fiche technique}.

Scribe, s'appelait zakhau, en égyptien c'est-à-dire "celui qui utilise le pinceau".

Sefetj, goudron végétal, voir (Mennen)

Sein, JEAN, LOYRETTE 2010 TDM Fiche technique p. 293 (i) = mn:n Y5:N35-D:D27-F51:Z1

Siège, [consonne unilitère]  translittération p [correspond au son p] Code Gardiner :

Sperme, semence masculine (mtw.t, mwy, mw) est considérée par les Égyptiens comme constitutive de la matière osseuse.
Nous avons aussi ce témoignage dans {
Bardinet p. 34 TDM  Fiche technique} avec la mère d'Horus, Isis la magicienne, recueillant le sperme de son fils et le répandant sur les laitues que mange le Seth tous les matins pour se calmer incorporant ainsi sans le savoir la semence de son rival.

Seth, (Égypte) mais entrée développée dans le Dico des noms propres. Voir aussi ses dieux maléphiques.

Support de jarre,[consonne] tranlitéré g de grenouille, code Gardiner : W12.

 T

Lettre T

Tablette d'offrandes pour les sept huiles sacrées,

Testicule, (Dico d'anatomie)  hrwy [Xrwy]D283D284D411. Dans À propos des instruments médico-chirurgicaux métalliques égyptiens..., par R.-A. JEAN, Éd. Cybele, Paris, 2012 TDM Fiche technique p. 11, on parlera des « deux metou pour les deux testicules, ce sont eux qui donnent la semence. » - il s'agit des canaux déférents. p. 12.

Téti, (Pharaon d'Égypte) Roi fondateur mais voir dans le Dico des noms propres.

Tjaty, Information ouverte dans une nouvelle page vizir égyptien mais voir dans le Dico des noms propres.

Transpirer, action de suer. JEAN, LOYRETTE 2010 TDM Fiche technique p. 325 "Il s'agit probablement d'un superlatif de/bjw "mouiller" ((pSmith 7. 3,19, glose D, en parlant de la sueur qui « dégouline »), c’est-à-dire ici : « répartir bb (un liquide) en arrosant baba c’est-à-dire en « l’inondant »."

U

Lettre U

 

 V

Lettre V

Vase, voir pot.

Ventre de vache (pis et queue), [consonne unilitère] translittération [Le h en égyptien dispose de quatre formes (h1, h2, h3, h4), celui-ci correspond au son [ç] comme dans l'allemand ich], on lui donne le code X mais celui de Gardiner est : F32.

Vêtement plié, [consonne unilitère]tranlitéré s ou , codage IFAO   s/z S29.

Verrou,tranlitéré Z/S [correspond au son s et au pronom elle] son code Gardiner est : O34 (var.Aa8). Associé à la côte animale Aa15 cela nous donne oindre. Dans le pLouvreE 32847 {Bardinet TDM  Fiche techniquep. 82, Fig. 27} D21:O34 forment le cadratavec la bouche D21posée sur le verrou, O34.

Vipère (à corne), parfois associé au malin tant elle était dangereuse. [consonne]translittération f [correspond au son f et au pronom il] Code Gardiner : I9. Ajouté au pain ça donnera it (père).

Visage, (Ìr), faciès ( mnƒ.t ) 505.

W

Lettre W

 

 

 

X

Lettre X

 

Y

Lettre Y

 

Z

Lettre

Z1, ce n'est pas un signe à proprement parler mais il s'ajoute parfois pour signifier le sens réel, littérale du signe hiéroglyphique correspondant. Le principe de la classification c'est d'accorder à chaque glyphe un code qui lui est propre et s'il correspond par exemple à un bonhomme et que son code est suivit de ce signe Z1, cela équivaudra à ne pas chercher un autre sens métaphorique mais qu'il s'agit vraiment d'un bonhomme comme un "fils" (garçon).

Zaou, magicien ayant des fonctions de médecins.

Zjn, voir sjn, verbe « frotter ».

Zounou, (swnw), forme la plus commune de médecin. JEAN À propos des instruments médico-chirurgicaux métalliques égyptiens..., Éd. Cybele, Paris, 2012 TDM Fiche techniquep. 34. voir aussi "Grand de la chair" our aâ ou.

 

 

 http://www.cfdrm.fr