CFDRM > Livres de la bibliothèque du CFDRM Livres de la bibliothèque > Tous les livres du XVIIIe siècle > fiche technique créée le vendredi 18 septembre 2015, 17:51 - Modifiée le : samedi 19 septembre 2015, 12:05

*** ** Livre fondateur

Deuxième journal en date utilisant le mot massage en français en 1780.

Livre non acquis et recherché par le CFDRM

TITRE : Est à votre disposition L'Esprit des journaux françois et étrangers Information ouverte dans une nouvelle page, (sur le voyage de Le Gentil tome 1, neuvième année, page 14.).

AUTEUR : Par une société des gens de lettres (par Jean-Jacques Tutot ),
Dédié à son Altesse Royale Mgr le Duc Charles de Lorraine et de Bar.

ÉDITEURJean-Jacques Tutot, probablement l'imprimeur.

Date d'édition : janvier 1780, 1ère édition, numéro 1. Publié de 1784 à 1793 est parfois classé dans les périodiques modernistes de l'époque des Lumières en Wallonie. Il fut aussi édité à Paris (chez Valade de 1773 à 1776) également à Bruxelles, participe du foisonnement de la vie intellectuelle à Liège et en Wallonie avant la Révolution française.

 

Régime politique du contexte de l'ouvrage (en France) : Monarchie, Louis XVI , (23 août 1754 à Versailles et mort le 21 janvier 1793, à Paris) — roi de France et de Navarre de (1774-1791), mort à 39 ans.

 

Lieu d'impression : à Paris et Liège.

LANGUE : français

FORMAT : plusieurs volumes indéterminés,

TYPE : Journal depuis 1773 Information ouverte dans une nouvelle page.

ISBN : aucun.

Droits : domaine public

Crédit photographique : Le CFDRM.

Identifiant : http://www.cfdrm.fr

Numéro d'archives :

RELIURE :

ILLUSTRATIONS :

ETAT : bon état

BIOGRAPHIE & THÈME : Voyages.

POIDS :

Description :

Commentaires : Nous sommes là en présence du deuxième journal en date utilisant le mot massage en français en 1780. Il s'exprime sur l'ouvrage de Guillaume J. H. J. B. Le Gentil de la Galaisière qui vient de sortir :  *** ** Voyage dans les Mers de l'Inde par Ed. Imprimerie Royale EO de 1779 - 1781 tome 1, neuvième année, page 14 TDM Fiche technique.).

Fiche de repérage (mots clef) : à compléter

TDM : Traite ou emploie des termes liés au massage. Oui :

Bibliographie associée : Dans les journaux nous avons  Journal Oeconomique, ou Memoires, notes et avis sur l'Agriculture, les Arts... publié par Antoine Boudet de 1779 TDM Fiche techniqueest le 1er journal à parler de massage. Voir  Journal des Savants d'octobre 1779 TDM Fiche technique.

Note bibliographique : Voir L'Esprit des journaux.

Livre en ligne sur : GoogleBook voir la page 15 du volume I, édition de 1780.

Restitution de texte : (Partielle) p Lire

Provenance :

Incorporation :

Accès à l'emprunt : non,

Statut de l'ouvrage : Livre non acquis et recherché par le CFDRM de Paris.

Reconnaissance associative :

 

 

 

Restitution de texte : par Alain Cabello, Paris le dimanche 29 mai 2011. Il s'agit de la reprise exacte de l'article du L'esprit des journaux français et étrangers pages 2184, 2185 et 2186 dans ce Numéro 1 écrit par une Société de gens de lettres de 1780 reprenant l'aspect curieux pour l'époque cette extravagance qu'était le massage et que relaté par Guillaume Le Gentil de la Galaisière dans le tome 1er sorti un an plus tôt de Voyage dans les Mers de l'Inde Ed. Imprimerie Royale de 1779 Fiche technique.

 

Page 15

"L'usage établi dans I'Inde, & sur tout à la côte de Coromandel Information ouverte dans une nouvelle page, de masser, est une chose assez singuliere & qui peut donner une idée des mœurs indiennes comparées aux nôtres. Cette opération, qui est peut-être une des plus voluptueuses que l'amour du plaisir ait pu faire inventer, leur fait éprouver des momens d'ivresse & de langueur, tels qu'ils s'évanouissent souvent dans ces situations entre les bras de leurs masseurs. On assure que l'usage de masser est nécessaire dans I'Inde, & qu'il rétablit la circulation des fluides, qu'une trop grande chaleur tend à ralentir au point d'ôter presque la liberté du mouvement. On se couche [sur un sopha ou sur un canapé,' ayant une certaine quantité de petits oreillers, que l'on place sous la tête, les coudes, les poignets & sous les genoux. L'on ne conserve dans cette attitude qu'une, légere draperie ; les personnes chargées de masser pétrissent les membres les uns après les autres, à-peu-près comme l'on pétrit de la pâte ; tirent les extrémités des membres assez pour faire craquer toutes les jointures des poignets, des genoux, &c. & tout cela sans que l'on éprouve la moindre sensation de douleur ; car ces personnes sont d'une dextérité incroyable pour toutes ces opérations. II y a même à la côte de Coromandel des personnes dont le métier est d'être masseur. On croit que les Romains

 

Page 16

avoient anciennement connu cet usage de faire masser, comme semble l'annoncer ce passage de Martial :

 

Percurrit agili corpus arte tractatrix,
Manumque doctam spargit omnibus membris. (1)
Lib. III épigramme. 8l

Sénèque, en s'élevant contre le luxe des Romains, semble aussi leur reprocher cet usage oriental.

Après avoir parlé des délices qui semblent être le seul objet après lequel soupire un peuple voluptueux, M. le Gentil nous retrace par combien d'oppressions les Mogols leur sont sentir l'esclavage..."

 

 

 

Commentaire des lecteurs Chaque personne ayant procédé à la lecture de ce livre pourra, si elle le souhaite, y faire paraître un commentaire ou un résumé en lien avec le massage.

Nom, lieu et date