CFDRM > Livres de la bibliothèque du CFDRM Livres de la bibliothèque > Tous les livres du XV et XVIIe siècle > fiche technique
Date de création : vendredi 6 septembre 2019, 13:50 Dernière mise à jour sur cette fiche : mercredi 11 septembre 2019, 10:49

Livre non acquis

TITRE : Est à votre disposition Antithesis de præclaris Christi et indignis Papæ facinoribus, cum Dei decalogis mandatis Antichristi oppositis, cumque utriusque morum descriptione : quemadmodum Sancta Scriptura tradit, manuscrit c. 1500 (Jena Codex).

AUTEUR : par Palma (Georg), 1543-1591, Du Rosier (Simon) ; Ochino (Bernardino), 1487-1564.

ÉDITEUR : Zacharie Durant ?

Date d'édition : 1557 (édition originale).

Réédition : 1557, 1578.

Régime politique du contexte de l'ouvrage (en France) : Monarchie, Henri II , (1519-1559) roi du 31 mars 1547 au 10 juillet 1559), mort à 40 ans.

Lieu d'impression : Genève.

LANGUE : Latin.

FORMAT : SEXTODECIMO (132 × 84 mm), 48 ff., signed A-F8 and paginated (7) 1-88 (1),

ISBN : aucun.

Droits : libres.

Crédit photographique : Le CFDRM.

Identifiant : http://www.cfdrm.fr

Numéro d'archives :

RELIURE : -

ILLUSTRATIONS : oui, 36 gravures sur bois (chacune d'environ 60 × 45 mm) imprimées avec le texte, (celles des pages 1, 2, 5, 6, 14, 29, 54 ont été colorisées à la main bien plus tardivement), dont une planche de bain avec une scène de massage du 16e siècle.

ETAT :

BIOGRAPHIE & THÈME : Religion.

POIDS :

 

 

Résumé : Un livre latin de plus me direz-vous, que nenni, puisque nous n'avons pas là qu'une énième édition calviniste contre les mœurs d'un Pape déconsidéré mais la 1ère édition du plus ancien livre que nous ayons référencé au CFDRM contenant une masseuse, une femme en exercice qui, certes se livre à un massage sexuel du bas-ventre d'un moine franciscain mais qui rassemble ici non seulement un cas unique de gravure du 16e siècle (peinte postérieurement), mais aussi le précieux et dérangeant témoignage de la permanence du fait sexuel en massage.

Dans ce pamphlet calviniste condamnant les mœurs du Pape et de son église nous avons une scène de bain dans les étuves de l'époque avec deux moines se livrant à ce qu'il ne semble pas du goût du protestantisme mais qui fait bien l'affaire du CFDRM... En effet, le personnage du haut convenablement tonsuré et nu, se laisse oindre par ce qui pourrait bien être de l'huile appliquée sur une peau comme s'il s'agissait d'un massage, mais pas n'importe lequel des massages puisqu'il ne s'agit pas moins que d'un massage du 16e siècle pratiqué par ce que nous sommes bien obligé de qualifier de masseuse.

Description : Ce violent pamphlet calviniste dirigé contre le Pape, est illustré par 36 belles gravures sur bois.
ALBUM AMICORUM du médecin humaniste Georg Palma (George Palmer 1543-1591), sous forme de livre imprimé, entrelacé de papier vierge pour les inscriptions autographes de ses camarades de l'université de Wittenberg , dans les années 1561 à 1564.2 « Stammbuch » récemment retrouvé est une contribution importante à notre connaissance des amitiés universitaires de Georg Palma.

Les Serviteurs de l'Antéchrist : la dénonciation des franciscains sur l'utraquiste (hussite). Photos dans Jena Codex (Bohême, autour de 1490-1510) : IKON: Vol 3 La période agitée de la Réforme de Bohême (1419-1434) a été caractérisée par des guerres civiles et par des luttes inégales contre l'intervention internationale des croisés papaux et impériaux. L'un des produits de ces temps de tempête est la situation ecclésiale tout à fait anormale, alors qu'en Bohême existaient côte à côte deux organisations ecclésiastiques : l'Église romaine et l'Église utraquiste de Bohême. Le franciscain Jean de Capistrano, au cours de son séjour en Bohême (1451-1454), concentra sa colère sur la Compactata, qui avait légitimé l'église utraquiste au concile de Bâle. L’esprit militant de Capistrano continua à inspirer leur travail et, malgré les frictions internes à l’Ordre, les franciscains du royaume de Bohême restèrent des partisans importants de l’Église romaine, ainsi que des opposants zélés à la Réforme de Bohême. Les franciscains ont reçu un traitement littéraire brutal, évoquant le traitement pictural dialectique du Codex Iéna (vers 1490-1510). L'auteur de ce manuscrit composite de textes théologiques tchèques écrits était Bohuslaus de Cechtice (†1533) de l'Université Utraquist de Prague. Janícek Zmilelý de Písek était l'enlumineur de cette œuvre. Dans sa satire picturale, Antithesis Christi et Antichristi attaquent les franciscains de Bohême. Cet enlumineur a créé une "iconographie franciscaine" très spécifique avec une connotation perverse: dans les illustrations, les franciscains sont symboliquement présentés comme des destructeurs de l'Église et des serviteurs de l'Antéchrist. Cet essai ne représente qu'un bref aperçu du Jena Codex, une œuvre d'art unique et non conforme de la fin du Moyen Âge en Bohême.

Commentaires : première édition extrêmement rare et cela d'autant plus que nous avons une très belle scène d'étuves en 1557, postérieurement peinte. Certes, le bain nous intéresse en tant que prémices (commencement, début de quelque chose) et prémisse (affirmation dont on tire une conclusion) au massage.

  1. Scène du bas : commençons par la scène du bas mettant en scène trois protagonistes prit au moment du bain avec un personnage central dont la tonsure ne laisse aucun doute sur son appartenance au clergé catholique et que nous savons être franciscain nonchalamment plongé dans une barrique de bois en train de se faire laver pas honorablement accompagné de deux laveurs mais par deux femmes. Si l'une lui frictionne toute honnêtement la tête, la seconde lui enserre assez les épaules de son bras gauche pour que cela confine au baiser, tandis que l'autre lui tient par trop légèrement le coude, ce qui n'en serait que plus délicat si le bras senestre du moine ne se prolongeait pas sur sa cuisse qui, n'en doutons pas constitue un massage par caresse. L'intention semble dépasser celle du bain et de ses frottements d'hygiène pour rejoindre l'activité sexuelle qui elle aussi est un massage constitué. Bien entendu, si pour nous tout est massage comme Tout est langage pour paraphraser Dolto, tout serait de nature à entrer au CFDRM dès lors qu'un contact est observé, donc il nous faut ajuster ce qui s'y trouve par la description et la pertinence de l'association. Heureusement que la scène du dessus vient nous faciliter les choses...
  2. Scène du haut : nous avons comme dans les saunas des gradins de bois sur un desquels est allongé un autre moine nu. La nudité ne posait pas vraiment problème au moyen-âge mais là nous sommes en 1557 et ceux du Jugement Dernier peints par Michel-Ange dans la Chapelle Sixtine font scandale et le pape Paul III convoque le 22 mai 1542 le Concile de Trente . Ici les attributs du sexe masculin sont dissimulés par la jeune intervenante puisqu'il ne faudrait pas que pour avoir voulu condamné les fornications de l'église romaine le calvinisme propage à son tour l'envie de s'y adonné en donnant à voir les organes de la génération. Néanmoins, la scène ne laisse aucune place au doute quant à l'intention des deux personnages. Le moine est allongé mais pas seulement pour une petite friction anodine (le mot massage n'apparaît qu'en 1771 Fiche technique) bien que déjà absolument pas en accord avec son sacerdoce en tout cas tel qu'envisagé par Calvin, non, il est allongé, nu, et sur le coude, accompagné d'une femme... Que ne se serait-il découvert et laissé manipulé de la sorte par un homme et l'on aurait crié à la bougrerie, à l'acte de sodomie, mais l'honneur n'en est pas pour autant sauf car s'il va bien dans le sens de la nature il contrevient à ses vœux puisqu'il est accompagné d'une femme et nul besoin de rappeler la destiné de celles qui s'activaient dans les étuves du 16e siècle...

Le coude, axe de plaisir dans les deux scènes

Il est, dis-ai-je, allongé sur son coude, ce qui accroît l'ambiguïté de la situation puisqu'il regarde la jeune femme lui masser le ventre aggravant son cas par un sourire de satisfaction non dissimulé. Il n'est donc pas passif dans son massage qu'il le double d'un voyeurisme que l'angle du bras rend indéfectiblement plus coupable.
Là, le coude devient le plus petit dénominateur commun des deux scènes, un axe de plaisir par destination, l'articulation d'une fornication dont il faut déduire les signes nombreux et les rattacher les uns aux autres. La
gibbosité du sexe est ici remplacée par celle d'un coude synecdotique. Dans la scène du bain c'est la femme qui soutient ostensiblement celui du moine pendant qu'il lui caresse la hanche de façon entendue, alors que dans la masso-représentation du haut, c'est le moine lui-même qui emploie son coude pour regarder la survenance du péché, son accomplissement en y prenant part et plaisir. Le ventre est la partie haute de la matrice et comme si le message n'était pas suffisant, de l'autre main le moine s'empare du sein de le jeune femme qui se laisse faire.
Elle est assise,
tenant de la main gauche un pot à onguent noir dont-elle se serre pour oindre le ventre blanc et rond du moine. Comment être sûr qu'il ne s'agit pas de deux scènes similaires ?
Les deux seaux en bas de l'image sont destinés au rinçage du personnage lavé et aucun des éléments nécessaires à sa toilette ne viennent se juxtaposer avec celle du dessus démontant bien que les deux moments sont distincts. Celle préposée au shampoing a une "toilette" dans la main, c'est-à-dire une "petite toile" ou une charpie tandis que l'autre caresse. Tous les item du bain sont réunis, bassine, eau, baigneur, baigneuse, friction. Le plan supérieur propose un autre ustensile avec ce broc de plus petite quantité dont on ne voit pas trop ce qu'il peu contenir d'autre que de l'huile au regard du geste associé qu'elle fait sur l'abdomen, et c'est à partir de ces faisceaux de présomptions que nous pouvons raisonnablement considéré qu'il s'agit d'un massage.
Partant de là, si la scène constitue bien un huilage du corps aussi sexuel soit-il, alors nous sommes bien obligé de qualifier l'intervenante de masseuse, ce qui en ferait la plus ancienne représentation de femme massant que nous ayons.
Alain Cabello-Mosnier. 

Fiche de repérage (mots clef) : à compléter

TDM : Traite ou emploie des termes liés au massage, aucune mention écrite pour ce que nous en savons mais peinte.

Provenance :

Incorporation : titre de l'ouvrage communiqué par l'égyptologue Richard-Alain Jean le 6/08/19.

Accès à l'emprunt :

Statut de l'ouvrage : non acquis mais vu à £16 000/18 000€ en 2019 à Londres.

Reconnaissance associative :

 

Ces photos sont celles d'un ouvrage que nous ne possédons pas mais ce sont les seules que nous ayons trouvé.

 

 

Commentaire des lecteurs n°2. Chaque personne ayant procédé à la lecture de ce livre pourra, si elle le souhaite, y faire paraître un commentaire ou un résumé en lien avec le massage.

Nom & prénom
Paris le :