CFDRM > Livres de la bibliothèque du CFDRM Livres de la bibliothèque > Tous les livres du XXe siècle > fiche technique

Page crée le mercredi 19 juillet 2017, 9:48

Livre ouvert à l'emprunt

TITRE : Est à votre disposition Histoire de la pudeur, par Ed. Olivier Orban

AUTEUR : Jean-Claude Bologne.

ÉDITEUR : Editions BLEU, rue Chanteloup, Perpignan (Pierre Delalu).

Date d'édition : 1986.

Régime politique du contexte de l'ouvrage (en France) : Quatrième République Information ouverte dans une nouvelle page, nommée République française Information ouverte dans une nouvelle page, (du 27 octobre 1946 au 4 octobre 1958), François Mitterrand Information ouverte dans une nouvelle page (né le 26 octobre 1916 à Jarnac en Charente et mort le 8 janvier 1996 à Paris, est un homme d'État français. Il est le 21e président de la République française du 21 mai 1981 au 17 mai 1995.

Réédition : 2011

Lieu d'impression : France.

LANGUE : français.

FORMAT : 1 volume (18,7 x 13,7 cm., de 375 pages + 1 p. de Table.

Type : monographie imprimée.

ISBN : 2-85565-326-6

Droits : (court tout au long de la vie de l'auteur puis 70 ans après sa mort pour les ayant droit).

Crédit photographique : Le CFDRM.

Identifiant : http://www.cfdrm.fr

Numéro d'archives :

RELIURE : papier.

ILLUSTRATIONS : aucune.

ETAT :

BIOGRAPHIE & THÈME : sociologie.

POIDS :

 

 

Résumé :

Description :

Fiche de repérage (mots clef) : à compléter

Massage, curiosa.

TDM : Traite ou emploie des termes liés au massage. Oui, mais l'ouvrage touche davantage à l'histoire du corps ce qui le rend intéressant au regard du sujet qui nous touche. Voir ci-dessous la Restitution de texte.

Masso-intérêt :

Bibliographie :

Livre en ligne sur :

Provenance :

Incorporation : mercredi 19 juillet.

Accès à l'emprunt : oui. (Voir son statut d'emprunt).

Statut de l'ouvrage : don.

Reconnaissance associative : Ce livre appartenait à la bibliothèque Alain Cabello.

 

Restitution de texte : Page 169 "On se rappelle que le baptême primitif, par immersion, exigeait une nudité intégrale qui fut, selon la tradition, celle de Clovis et de trois mille Francs qui le suivirent dans les fonts de saint Rémi. L'onction elle aussi était originellement intégrale. Dans l'église orientale, les candidats étaient oints « du bout des cheveux à la pointe des pieds », selon les catéchèses baptismales de saint Cyrille Information ouverte dans une nouvelle page, évêque de Jérusalem au IVe siècle. Le baptême est en effet calqué sur le bain des anciens, au sortir duquel il était d'usage de se frotter tout le corps d'huile. L'huile dont les athlètes s'enduisaient pour assouplir leurs muscles, dont on lave les cadavres pour les embaumer, est censé protéger le corps de la corruption. Le nouveau chrétien, après s'être symboliquement lavé de ses péchés, se garantira symboliquement l'âme de nouvelles errances en s'oignant comme « l'athlète qui entre dans le stade. 1 »"
1 En note de fin d'ouvrage, page 355 "Il est oint comme l'athlète qui entre dans le stade... Il reçoit l'onction : non pas seulement à la tête, comme le prêtre d'autrefois, mais avec plus d'abondance... lui, il est oint tout entier. - Saint Jean Chrysostome Information ouverte dans une nouvelle page, Oeuvres complètes, traduites par l'abbé J. Bareille, Paris, L. Vivés, 1872, t. 19, p. 93, 6e Homélie sur l'épître aux colossiens Information ouverte dans une nouvelle page."

Donc ici, dans ce passage nous noterons cette jonction naturelle mais surprenante faite entre onction religieuse et sportive au regard de ce à quoi elle servait. Enduire le corps c'est l'assouplir et pour se faire, le massage s'impose. Le simple fait d'oindre un corps de baptisé ou celui d'un cadavre associe le passage de la main, de l'huile et un contact direct avec la peau. Quel que soit la nature de ce passage, de ce contact, de son but, des sensations perçues ou non (on peut d'ailleurs imaginer la permanence de l'émotion inhérente à notre espèce), on ne peut que voir la similitude qu'il y a avec le massage que l'on aurait tord de ramener à son expression bassement thérapeutique, ou pire, de bien-être.

 

 

Commentaire des lecteurs Chaque personne ayant procédé à la lecture de ce livre pourra, si elle le souhaite, y faire paraître un commentaire ou un résumé en lien avec le massage.

Nom, lieu et date