CFDRM > Balancement

Dossier commencé le : mercredi 19 octobre 2011 à 15:08. Mise à jour le : mercredi 19 octobre 2011 à 17:17

Dossier sur le balancement en massage.

Mots associés : escarlopette,

 

 

Mais qu'est-ce que la balançoire peut bien venir faire dans cette histoire du massage ? De prime abord en effet, il peut y avoir un doute et pourtant. Comme la table de massage qui semble l'incontournable des massages occidentaux à l'exception du massage français, nous nous rendons rapidement qu'elle est loin de s'imposer comme une nécessité absolu alors que notre balançoire est un matériel nécessaire à la technique que je vais vous présenter ici.

Connaissez-vous le terme d'escarlopette ou une escarpolette ? Est bien il s'agit d'une balançoire suspendue par deux cordes qui fut fondée du pouvoir de soigner notamment des piqures d'insectes en balançant la personne pendant plusieurs heures ce que l'abbé Alberto Fortis, en 1778, met déjà en doute dans son Voyage en Dalmatie, Société typographique, Université de Gand, pp. 37-38 disant que l'escalopette vue comme remède était bien peu efficace...
Estradère dans sa thèse, Du massage de 1863 page 163/164 Fiche technique nous dit "Dans les empoisonnements, (on est pas très loin de la piqure d'insecte) on serait blâmable si l'on perdait un temps trop précieux à recourir au massage, comme Oribase, Aétius, Paul d'Égine, etc. Il serait bon, à leur exemple, de combattre les syncopes, les état comateux ou cardialgiques par des massages, et comme le disent, en agitant le malade, soit séant, soit couché ; mais il faut avant tout, recourir aux contre-poisons." Ce qui était ainsi recherché dans le balancement était le mouvement sensé disperser le venin. Après tout la friction n'est autre que l'activation des composantes du corps par l'action manuel, ici c'est la gravité du balancement qu'on recherche pour obtenir un effet similaire. C'est ainsi que la balançoire apparentée au massage devient un outil de massage. Il serait d'ailleurs très intéressant d'écrire un papier sur cette proximité.

 

Estradère, Du massage thèse de 1863 Fiche technique page 33 restitue le passage de Geogii ci-dessous.
Georgii l'emploie page 47 de son Kinésithérapie, ou traitement des maladies par le mouvement selon la méthode de Ling Ed. Baillière, 1847 Fiche technique.

« Abordons la série des mouvements passifs inventés ou déterminés par Ling. Ici l'influence vient uniquement du dehors, et le patient se soumet à l'impression mécanique. Ling entend par mouvements passifs tout mouvements communiqués, tels que pressions, frictions, percussions, Froissements, (massages), tremblements, soulèvements, balancements, ligatures, mouvements ou attitudes propres à produire des congestions sanguines passagères et artificielles dans un organe quelconque. »

Frédéric Hoffmann dans son ouvrage Dissertationum physico-medicarum curiosarum selectiorum, ad sanitatem tuendam maxime pertinentium de 1708 (latin) TDM Fiche technique, 6ème dissertation, (Du mouvement considéré comme la meilleure médecine du corps . / De motu optima coporis medicina en latin) livre premier page 226* que "Galien a dit à ce sujet (l. 4, Aphor. comment. 15) : « Le repos arrête les vomissements, le mouvement les produit. » — Nous avons observé un fait qui confirme cette manière de voir : un homme, de famille noble, était atteint d'une constipation telle, qu'au bout de quinze jours on n'avait obtenu aucun résultat de l'usage de lavements de toutes sortes ; enfin, on se mit à rouler et à agiter violemment le malade dans son lit, et ces mouvements déterminèrent des selles copieuses (1)."

* La traduction de cette dissertation fut donnée par Dally dans sa Cinésiologie Ed. Librairie Centrale des Sciences, de 1857 Fiche techniquepage 226 et la note de bas de page est édifiante :

Notes de Dally (I ) Ce mouvement de roulement était fort usité cher les anciens. — Une concussion générale du corps produit un effet semblable : « Alvus 37 diebus stipata, demùm concusso corpore libéraia (Carolus c. de Caballis, pheonom. med., Venise, 1686).

 

Dossier corrélé : tableau des mouvements du docteur Georges Berne édité en 1894.
Voir
escarlopette.

 

 

Paris le : mercredi 19 octobre 2011
Cabello Alain