CFDRM > Musée > Les pièces mécaniques

Appareil manuel de massage le (Pulsocon)
 

 

 Est à votre disposition Cet objet est disponible au musée du CFDRM
Offert par mécénat En provenance d'une collection privée. Offert au CFDRM en 2008
Origine : Grande Bretagne. Provenance: France

Ce "pulsoconn" est un appareil de massage manuel en excellant état de conservation et de marche proposé par M. Macaura, dans les années 1915, 1920. En réalité il existe deux appareils différents portant le même nom don't le premier fut produit dans les années 1890. Il fait parti des nombreux appareils vibratoires actionnés par l'intermédiaire d'une manivelle donc les micro-impacts sont censés avec une incidence sur la santé. Il s'inspire des premières vibrateurs allemand des années 1850 dont certains ont même fonctionné à la vapeur. Ce processus de mécanisation du massage n'est pas exceptionnel mais s'inscrit dans la genèse de la révolution industrielle et sa fascination pour l'automatisation des tâches

Fonction
Le "Pulsoconn" est un appareil de massage par vibrations. La manivelle induit un mouvement de va et vient rapides de la ventouse en caoutchouc sur le thorax sur lequel il est placé. Longueur 31 cm. largeur 9 cm. et épaisseur 4 cm.
Le Pulsoconn est qualifié de "vibrateur thérapeutique" breveté en Grande-Bretagne sous le mot "le Sang Macaura Circulator"'. La version originale de ce vibrateur était basée sur la "thérapie galvanique". Suite

 

 

Suite
L'utilisation des appareils massage par vibrations sont toujours d'actualité par contre ceux qui envoyaient une impulsion électrique dans le corps on déclinés.

Description de l'objet :

  •  

M. Macaura.
Cet américain semble avoir été un personnage contesté et même poursuivi pour exercice illégale de la médecine au vu des multiples vertus qu'il prêtait à son invention comme celle de lutter contre l'impuissance, ou désencombrer les bronches. Voir les parties du procès que nous avons mis en ligne Transcription du procès Macaura.
Il est donc né au USA et est venu s'installer en Angleterre où il changeait semble-t-il autant d'adresses que de titres professionnels.


 

A compléter
M. Macaura se présente comme docteur mais ne sommes pas en mesure de le certifier. De plus nous ignorons la date de sa naissance et celle de son décès.

 

 

photos

 

 

 

Boite

 

 

Tête

 

 

 

Corps

 

 

 

Notice

Patente

Pulsocon démonté